Examen gynécologique

0
4683
Un Examen gynécologique en cours

L ‘examen gynécologique est une étape dans la vie d’une jeune femme. On conseille en effet d’être suivie dès les premiers rapports sexuels. En tout état de cause, des visites régulières sont préconisées dès l’âge de 20 ans, notamment pour prévenir des risques d’infections ou de cancer.

Un examen gynécologique n’est pas un acte anodin. La patiente devra choisir un spécialiste avec lequel elle se sente à l’aise pour discuter de sujets aussi intimes que le sexe, la contraception, la grossesse, les troubles de la ménopause, les douleurs vaginales ou utérines…. Etre en confiance et pouvoir parler de ses inquiétudes au professionnel de santé qui pratique l’examen gynécologique est essentiel.

Qui peut pratiquer un examen gynécologique ?

  1. Un médecin généraliste.
  2. Un médecin gynécologue.
  3. Une sage-femme.

Qu’est-ce que l’examen gynécologique ?

Il s’agit de l’examen du système reproducteur féminin. Pour mener cet examen, la patiente monte sur une table d’auscultation gynécologique munie d’étriers, une fois que cette dernière se sera dévêtue. Elle place les pieds dans les étriers en positionnant ses fesses le plus près du bord de la table.

L’examen se compose de plusieurs parties :

  1. L’examen de la vulve.
  2. Le spéculum est mis en place. Il s’agir d’un instrument qui sert à regarder à l’intérieur du vagin en écartant ses parois.
  3. Un frottis peut être pratiqué : on prélève des sécrétions pour les analyser, ce qui permet de déceler une infection en présence ou des cellules atteintes notamment par le papillomavirus. Cet examen de dépistage est effectué tous les 3 ans à partir de 25 ans.
  4. Un toucher vaginal permet de pratiquer une palpation de l’utérus et des ovaires.
  5. Un examen des seins est nécessaire pour s’assurer de l’absence de boules et d’écoulements.
  6. Le médecin parfois palpe le cou et la thyroïde afin de vérifier qu’il n’y a pas de nodules.
  7. Un examen plus général peut également être mené : prise de tension, pouls, poids…
  8. Parfois un toucher rectal est réalisé.

Une thyroïde hyperactive et hypertrophiée (hyperthyroïdie) peut être à l’origine d’anomalies menstruelles.

Suivi et examen complémentaires à l’examen gynécologique

Il peut arriver que des examens complémentaires soient prescrits :

  1. Bilan sanguin.
  2. Echographie pelvienne.
  3. Prélèvement vaginal pour rechercher des germes (notamment lors d’infections urinaires).
  4. Radiographie des seins : mammographie.

L’examen gynécologique peut aussi se réaliser au planning familial, ouvert à toutes les femmes. Les consultations médicales, les examens et les traitements si besoin sont gratuits pour les mineures et non assurées sociaux.

Source : Le Manuel MSD

Pour en savoir plus :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici