Fake news : les vaccins anti-Covid affectent-ils la fertilité ?

12
15813
Fake news : les vaccins anti-Covid affectent-ils la fertilité ?
Vacciné ou non contre la Covid-19, un couple conserve les mêmes chances de fertilité © Adobe stock

Certains anti-vax font le lien entre vaccination et infertilité. C’est faux, démontre une vaste étude américaine menée par l’Université de Boston. La vaccination contre la Covid-19 n’a aucun impact sur la fertilité.

Pourquoi cette étude ?

L’étude Pregnancy Study Online (Presto), publiée dans l’American Journal of Epidemiology, a été menée par l’Université de Boston avec le soutien des Instituts nationaux de la santé américains (NIH). Selon les auteurs, la crainte d’effets secondaires possibles est «l’une des principales raisons rapportées pour ne pas se vacciner».
Par ailleurs, un billet de blog non scientifique affirmait que la vaccination pourrait entraîner le développement d’anticorps contre la fonction placentaire. Depuis, «les effets potentiels de la vaccination sur la fertilité inquiètent».

Même fertilité, vacciné ou non

La comparaison entre les vaccinés et les non vaccinés montre que la vaccination n’a pas d’effet significatif sur la fertilité que ce soit chez les femmes ou les hommes.
Les chercheurs ont également mesuré l’impact d’une infection à la Covid-19 sur la fertilité. 7,2 % des femmes et 7,8 % des hommes participant à l’étude avaient un antécédent de Covid-19.

Réduction transitoire de la fertilité

Une réduction transitoire de la fertilité a été constatée chez les couples dont l’homme a été infecté par la Covid-19 dans les 60 jours précédant le cycle menstruel. Ces couples avaient 18 % moins de chances de conception au cours de ce cycle. Toutefois, le vaccin protège de cette baisse transitoire.

12 Commentaires

    • Complètement d’accord avec vous, cette rédaction est financée pour blanchir complètement les vaccins depuis le début. Ce n’est plus à démontrer. Ce site doit lui aussi recevoir sa petite commission pour faire l’éloge des vaccins ARN anti-covid et ne surtout pas ternir leur image, malgré les nombreux cas d’effets secondaires rapportés dans le monde.
      Même si ces vaccins ne sont pas du tout efficaces contre Omicron (car il s’agit d’un autre virus), eh ben non, ici on continue de dire qu’il faut vacciner vacciner vacciner. Même pas honte de rédiger cela malgré des centaines de milliers de contaminations et peu d’admissions en réa pour cas sévères. Une honte.

      Pour ce qui est de Dan et Hélène, vous pouvez aller sur Tik Tok et autres applications pour enfants et ados pour vous moquer des autres, ce sera plus de votre âge. Ici on parle de scandales politico-médico-économiques.

    • Je remplacerais bien votre titre « La santé au quotidien » par « La santé de bigfarma »
      Bonne trouvaille de réduire la population mondiale avec les « vaccins » trop fort !

  1. Toujours est-il que ce vaccin « miracle » qui, au début, était censé protéger du virus et empêcher la transmission est un vaccin « en carton »… Ni il ne protège, ni il n’empêche d’infecter les autres et ni il n’empêche l’hospitalisation (et c’est encore plus vrai avec omicron !) ni même les décès… Pär contre il divise et c’était là le dessein du gouvernement👎
    Les derniers chiffres bruts de la DREES sont là pour le confirmer..:
    – Hospitalisations conventionnelles: non-vaccinés=43% – vaccinés=57%
    – Soins critiques: non-vaccinés=50% – vaccinés=50%
    – Décès: non-vaccinés=46% – vaccinés=54%
    …. Et ça c’était avant la « vague » omicron !!
    Comme quoi il n’y a pas que les non-vaccinés qui « encombrent » les hôpitaux !!
    Et certains pays, et pas les plus « rétrogrades », ont bien compris que le « tout vaccinal » n’était pas la solution miracle et mettent fin aux restrictions et au pass sanitaire estimant qu’il va falloir vivre avec le virus comme avec la grippe: Espagne, Angleterre, Irlande sont de ceux-là (et même Israël se pose la question de la fin du pass sanitaire (le « green pass » actuellement en vigueur) certains experts estimant qu’il n’y a actuellement plus de logique médicale ou épidémiologique à le maintenir…!).
    Et puis il y a les « grandes démocraties »🤣comme la France, Malte, république Tchèque, Autriche, Estonie, Lettonie…, qui vont dans le sens contraire en imposant un pass-vaccinal👎🤔…: chercher l’erreur ! En Allemagne ce sont les « chefs » des régions qui décident ou non d’interdire certains accès aux non-vaccinés. Oui, mais les vrais démocraties voient l’intérêt sanitaires du pays pendant que d’autres préfèrent régler leurs comptes avec les non vaccinés qui ont « osés » aller contre la « voie du chef » alors que la vaccinations n’étaient officiellement pas obligatoire…; n’est-ce pas « Manu », « Jeannot » et « Olive »…. Pauvre France !🥴

  2. Comment peux-t-on juger d’un impact sur la fertilité (en plus ou en moins) après seulement quelques mois d’utilisation d’un pseudo-vaccin, une dysfonction qui parfois met des années avant de se révéler ? Quel est le recul ? Quand on sait que certains produits (médicaments ?) ont eu des répercussions sur la fertilité des filles et des petites-filles des femmes qui les ont pris !

  3. Tout à fait d’accord avec Marie.
    Au niveau de l’Europe, on peut aussi consulter l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) qui recense tous les effets secondaires des médicaments en les classant par niveau de gravité. Les 3 produits Pfizer, Moderna et Astranezeca cumulent, en moins de 2 ans, 36% des effets très graves (séquelles définitives et décès) de tous les milliers de médicaments listés qui, eux, ont des dizaines d’années.
    Et tout comme l’ANSM, il est indiqué qu’environ 5% des effets secondaires leur sont signalés (pour les injections covid, ça doit être moins car c’est mal vu de les signaler).

  4. si ils foutent pas en l’air la fertilité pourquoi cherchent ils à nous vacciner en usant d’autant de menaces ?
    qui voit de l’amour pour nous dans les yeux à macron ?

  5. Très belle photo d’un jeune couple moderne,
    Ca nous change des blancs repliés sur eux-mêmes
    En plus il semblerait que ce soit l’homme qui soit enceinte

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici