Les masques augmentent-ils le risque d’infection ? Dr. Kevin Stillwagon

2
6306
Les masques augmentent-ils le risque d’infection comme l’affirme le Dr américain Stillwagon ?
Bien positionné, le masque chirurgical n'empêche pas de respirer. C'est une barrière efficace contre les virus. © Adobe stock

Présenté comme un « docteur », Kevin Stillwagon, citoyen américain vivant en Floride, a accusé les masques d’augmenter le risque d’infection et d’empêcher une respiration fluide. Un discours relayé par les réseaux sociaux qui ne repose sur aucun fait scientifique.

De la Floride au reste du monde par les réseaux sociaux

Cette vidéo partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux, repose sur de fausses informations. Kévin Stillwagon, citoyen américain participant à une session du conseil des représentants du comté d’Orange, retrace le site AFP Factuel. Présenté comme un docteur, il est un ancien chiropracteur à la retraite.

Que dit-il à propos du masque ?

Ce citoyen américain refuse catégoriquement l’obligation de porter le masque. « Ce masque que vous continuez d’insister de faire porter aux gens fait diminuer la quantité d’air dans les tissus de vos poumons », affirme-t-il. Et de continuer : «Nous savons dorénavant que ce virus (…) fusionne avec vos tissus pulmonaires pour vous infecter. Et cela fonctionne mieux en cas de diminution d’oxygène. »

Dr. Kevin Stillwagon obliterates the mask and vaccine mandates narrative at his local Orange County, Florida Board of Commissioners Meeting held on Tuesday, September 14, 2021 from CoronavirusCirclejerk

Une fake news ancienne

Les masques chirurgicaux portés aujourd’hui par le grand public sont les mêmes que ceux portés par les équipes hospitalières. C’est que rappelait Éric d’Ortenzio, épidémiologiste à l’Inserm, en septembre 2020. « Les masques, notamment chirurgicaux, sont conçus pour être portés pendant une durée de plusieurs heures par les professionnels de santé, sans entraver leurs capacités à travailler, ni altérer leurs capacités respiratoires ». Cette fausse information circulait déjà au début de l’année 2020.

Différence entre un virus et une molécule d’oxygène

L’AFP Factuel met en avant l’analyse du Dr Gala, chef de clinique à la clinique universitaire Saint Luc à Bruxelles et spécialiste des maladies infectieuses : «le masque filtre le virus, mais pas les molécules. Un virus est beaucoup plus gros qu’une molécule d’oxygène ou de dioxyde de carbone ». L’OMS confirme que le port du masque plusieurs heures durant n’entraîne aucune intoxication au dioxyde de carbone (CO2) ni de manque d’oxygène.

Le masque , inconfortable parfois mais pas dangereux

« Lorsque vous portez un masque, assurez-vous qu’il est bien ajusté et suffisamment serré pour vous permettre de respirer normalement », conseille l’OMS. Dernier conseil : ne pas réutiliser un masque humide. Enfin, les masques chirurgicaux peuvent être lavés plusieurs fois en machine sans perdre leur efficacité.

Lire aussi : Fake news : des soignants ont-ils obtenu le retrait du pass sanitaire en Martinique ?

2 Commentaires

  1. Je pense plus probable un risque d’aspirer des impuretés, particules et autres fibres. Et ça s’ajoute à la qualité de l’air ambiant qui varie en fonction de la pollution atmosphérique.

  2. Quand je constate que des gens éternuent plusieurs fois ds leur masque et le garde un long moment alors que l on ns dit qu il faut jeter les mouchoirs en papier après un seul usage alors ????

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici