Dermatite Atopique

0
838
Dermatite Atopique : Rougeur
a bite of a man in a blue shirt

Définition – Dermatite Atopique

La dermatite Atopique est liée à la dermatologie, c’est une dermatose inflammatoire et prurigineuse.
L’atopie correspond en effet, à une prédisposition génétique à produire des anticorps de type IgE lors de l’exposition à des allergènes environnementaux.
L’eczéma atopique est différent des autres formes d’eczéma, notamment de l’eczéma de contact. Dans 5 à 20% des cas, il n’y a pas d’augmentation de production d’IgE.
Au niveau physiopathologique, l’atopie est ainsi une réponse immunitaire cutanée, issue de l’interaction des facteurs environnementaux, inflammatoires et aussi du terrain génétique prédisposant.

L’atopie est en grande augmentation en France.

Clinique 

La dermatose vésiculeuse : les vésicules sont exceptionnellement visibles.
Rupture à la surface de la peau. On retrouve ainsi un caractère suintant et croûteux des lésions.
Dans un second temps, grattage chronique et épaississement de l’épiderme: la peau présente un aspect de lichen.

Les critères de diagnostic, les plus utilisés sont le prurit (symptôme obligatoire) et au moins 3 critères parmi les suivants :

  • Antécédent d’asthme ou rhinite allergique,
  • Début de la dermatite atopique avant l’âge de 2 ans,
  • Antécédents de lésions des convexités (zones en contact avec la couche) chez le nourrisson,
  • Lésions d’eczéma des plis chez l’enfant,
  • Peau sèche généralisée.

Chez le nourrisson de moins de 2 ans

Apparition habituelle vers 3 mois, parfois plus tôt. Le prurit est important avec les troubles du sommeil. Le grattage n’est pas souvent évident.

Les poussées éruptives ont lieu ainsi sur un fond de sécheresse cutanée permanente.
Lésions aiguës mal limitées, érythémateuses, suintantes puis croûteuses.
Les formes mineures et chroniques, en dehors des poussées aiguës, sont aussi peu inflammatoires.
Une atteinte du tronc et des plis est possible dans formes étendues.
La région du siège est donc habituellement épargnée.

Lorsque l’enfant grandi après 2 ans :

Les plis du coude, le cou, les oreilles sont fréquemment concernées.

Lésions au niveau des mains, poignets, chevilles,  mamelons. Ces lésions persistent ainsi de façon chronique.

Le début tardif est possible mais il faut obligatoirement éliminer une autre dermatose prurigineuse: gale, eczéma de contact, lymphome cutané T.

Examens complémentaires : Dermatite Atopique

Ils ne sont pas nécessaires pour le diagnostic ou pour la prise en charge de la majorité des cas. Néanmoins, l’exploration allergologique peut être intéressante.

Suspicion d’allergie alimentaire associée

Les signes d’appel :

– signes évocateurs d’une allergie alimentaire après ingestion ou contact avec un aliment: prurit buccal et pharyngé, œdème péribuccal, dysphagie, urticaire aiguë, angio-oedème, asthme, rhinite, vomissements, douleur abdominale, ainsi que les diarrhées voire choc anaphylactique.

Suspicion allergie respiratoire associée

Les signes d’appel sont ainsi : l’asthme, la rhinite, la rhinoconjonctivite

Complications – Dermatite Atopique

A. Surinfection cutanée :

C’est en effet la complication la plus fréquente.

Bactérienne

Colonisation de la peau atopique par le Staphylocoque doré très fréquente. Une surinfection (impétiginisation) n’est donc pas toujours facile à apprécier dans les formes aiguës exsudatives.

La présence de lésions aiguës croûteuses jaunâtres ou purulentes amènent ainsi une antibiothérapie systématique.

Virales

Eczéma herpéticum: surinfection par virus de l’herpès (HSV1 essentiellement).

Rechercher systématiquement par l’interrogatoire d’herpès dans la famille de l’enfant à dermatite atopique.

Dermatite ou eczéma de contact

Sensibilisation de contact à des topiques. Elle doit en effet être évoquée devant un patient répondant mal aux traitements habituels.

Limiter les topiques potentiellement à risque: les conservateurs très sensibilisants, les parfums, les antiseptiques, les antibiotiques locaux.

Retard de croissance

Le retard de croissance est alors rare, on le retrouve toutefois chez les dermatites graves. Ce retard de croissance se corrige généralement quand la dermatite est traitée.

Les Traitements – Dermatite Atopique

Dermocorticoïde :

C’est le traitement de référence. Les modalités :

  • La règle de la phalangette: une noisette de quantité de crème déposée sur la dernière phalange de l’index correspond à la dose nécessaire à la surface équivalente à 2 mains d’adulte.
  • Ne pas utiliser de préparation magistrale visant à diluer le produit.
  • Appliquer la crème sur les lésions suintantes et plis et la pommade sur lésions très sèches, lichénifiées.
  • 1 application quotidienne, jusqu’à amélioration franche (1 à 3 semaines).
  • lorsque poussées fréquentes, 2 applications / semaine.

Inhibiteurs de la calcineurine topiques (ou immunomodulateurs)

Tacrolimus (protopic): 0,03% de 2 à 15 ans, 0,1% adultes

médicaments d’exception, prescription réservée aux pédiatres et dermatologues. Réservé à la dermatite atopique modérée à sévère, en cas de résistance ou CI aux dermocortico ou lésions du visage et paupières (pas d’atrophie cutanée).

En savoir plus :

? Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici