PURPURA – Dermatologie

0
2181
Purpura aux genoux

Définition du Purpura

Le purpura rhumatoïde est une maladie rare liée à la dermatologie appelée aussi purpura de Henoch-Schönlein (PHS). C’est ainsi la vascularite (inflammation des petits vaisseaux sanguins) la plus fréquente chez l’enfant. Elle se déclenche donc chez les enfants entre 5 et 15 ans, majoritairement des garçons. La maladie est rare chez l’adulte.

Aussi, la vascularite touche principalement la peau, le tube digestif, les articulations et le rein.

Clinique

Le purpura vasculaire est, en général, symétrique. En effet, il est surtout localisé sur les fesses et les jambes. Il peut évoluer vers des lésions bulleuses ou hémorragiques, plus souvent chez l’adulte. Spontanément, les lésions régressent pour disparaître en quelques jours. Dans 80 % des cas, elles ne réapparaissent jamais.

Les patients présentent ainsi souvent des arthralgies au niveau des genoux et des chevilles.

Des douleurs abdominales sont aussi communes et peuvent se compliquer en hémorragie gastro-intestinale.

L’atteinte rénale est donc plus sévère et fréquente chez les adultes.

Les signes cliniques associés au Purpura:

– Le syndrome méningé

– Le souffle cardiaque

– Les autres lésions cutanées tels que : l’érythème, les vésicules, l’escarre d’inoculation (à la recherche de rickettsiose), les pustules hémorragiques (les gonococcies)

– Le syndrome grippal et enfin la recherche de retour d’une zone d’endémie pour recherche la dengue.

Purpura au dos

Complications

Les complications sont digestives :

  • L’hématome des parois.
  • L’ invagination intestinal aiguë.
  • La péritonite aiguë par vascularite nécrosante.
  • La dénutrition

Examens Complémentaires

Examens systématiques : la numération formule sanguine , la bandelette urinaire. Dépistage d’une atteinte rénale à la recherche d’une protéinurie et d’une hématurie. Imagerie par échographie abdominale en cas de fortes douleurs abdominales, l’hématome pariétal

Traitement du Purpura

Habituellement le traitement est ambulatoire. Le traitement symptomatique: antalgiques, antispasmodiques.

L’hospitalisation est nécessaire en cas de complications.

La corticothérapie peut être utilisée dans certains cas.

En savoir plus

? Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici