La grippe… Attention danger

0
619
Grippe : femme qui se mouche

Des frissons, des douleurs, de la fièvre, des maux de tête… Ce pourrait bien être une grippe ! Si la plupart du temps, cette maladie guérit en quelques jours. Elle peut cependant être bien plus grave chez les personnes vulnérables, notamment les sujets âgés. Trop souvent banalisée, elle frappe chaque année en France en moyenne 2,5 millions de personnes, et serait responsable de 4 000 à 6 000 décès.

Un virus très changeant qui circule dans le monde entier.

La grippe peut toucher n’importe où et n’importe qui, quel que soit son âge. Dans les climats tempérés, les épidémies débutent généralement vers novembre pour disparaître en février-mars. Elles peuvent être très graves comme nous le montre l’histoire, jalonnée d’épidémies particulièrement mortelles : grippe espagnole de 1918-1919, grippe asiatique partie de Chine de 1957-1958 et grippe de Hong Kong de 1968-1969.

Il existe trois types de virus grippaux (virus influenza), identifiés chacun par une lettre (A, B et C). Les virus de type A se subdivisent en sous-types en fonction de la combinaison de certaines protéines de surface. Parmi les nombreux sous-types des virus de type A, les sous-types A(H1N1) et A(H3N2) circulent chez l’homme depuis plusieurs années. Les virus de type C surviennent beaucoup moins fréquemment que ceux des types A et B.

Le virus de la grippe reste doté de deux caractéristiques spécifiques. Une forte variabilité et la capacité à muter d’une année sur l’autre. Raison pour laquelle le vaccin est adapté chaque année au virus qui circule. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en place un système de surveillance chargé d’identifier la circulation des différentes souches.

Grippe et rhume : famille qui se mouche

Des symptômes qui passent rarement inaperçus

A la différence d’un simple rhume, la grippe s’accompagne dès le début de symptômes intenses pendant 5 à 6 jours :

  • atteinte des voies respiratoires (nez, gorge, bronches) ;
  • signes de pharyngite avec toux sèche et rebelle ;
  • frissons ;
  • forte fièvre pouvant varier de 38 °C à 40 °C avec une évolution en V très caractéristique (forte pendant les 3-4 premiers jours, puis baisse pendant 24h suivie d’une remontée durant deux jours) ;
  • maux de tête ;
  • douleurs musculaires et articulaires ;
  • courbatures importantes ;
  • grande fatigue pouvant durer plusieurs semaines ;
  • voire dans certains cas, conjonctivite.

Il arrive parfois que la grippe se manifeste aussi par des symptômes digestifs (nausées, vomissements, douleurs digestives), évocateurs d’une gastro-entérite.

La fièvre a une évolution caractéristique : élevée pendant les 3 ou 4 premiers jours. Elle baisse durant les 24 heures suivantes, pour remonter pendant 2 jours et enfin, décroître régulièrement. Les médecins ont pour habitude de dire qu’elle dessine le V grippal.

L’évolution est le plus souvent favorable. Et si la grippe ne se complique pas, les symptômes s’estompent en cinq à six jours. Seule une grande fatigue est susceptible de se prolonger quelques semaines.

Les enfants aussi, véritables réservoirs de virus !

Le diagnostic de grippe demeure plus difficile chez les enfants qui sont pourtant fréquemment touchés. Quel que soit leur âge, même si les enfants scolarisés sont plus exposés. La grippe chez l’enfant est souvent bénigne, parfois très discrète et d’évolution rapide. Elle peut se manifester de manière différente de celle des adultes avec des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales ou encore une diarrhée.

Des complications ORL (otites) ou respiratoires (bronchites, aggravation d’un asthme) peuvent cependant survenir chez l’enfant, surtout en bas âge. Au moindre doute, a fortiori en présence de symptômes comme une difficulté à s’alimenter (en particulier chez les bébés), une pâleur subite, des vomissements, une forte fièvre, un essoufflement ou une coloration inhabituelle de la peau, il faut consulter rapidement un médecin.

Au-delà des risques de complications, les jeunes enfants jouent également un rôle important dans la propagation du virus. Ils sont contagieux deux jours avant l’apparition des symptômes et jusqu’à 5 jours après.

Comment venir à bout de la grippe ?

D’origine virale, la grippe, ne bénéficie d’aucun traitement spécifique, si ce n’est la prise d’ibuprofène ou de paracétamol pour atténuer les symptômes (douleur, fièvre, courbatures…).Nous vous recommandons également de bien s’hydrater et, éventuellement, de prendre de la vitamine C pour combattre la fatigue. Des antitussifs pour calmer la toux sont parfois utiles. Au bout d’une semaine, avec du repos, tout rentre généralement dans l’ordre habituellement.

Dans certains cas spécifiques, et de façon limitée dans le temps, le médecin peut prescrire, à titre préventif ou curatif, des traitements antigrippaux spécifiques, délivrés uniquement sur ordonnance.

Prudence chez les plus vulnérables !

La plupart des complications de la grippe concernent l’appareil respiratoire et restent souvent dues à une surinfection bactérienne. La grippe peut toucher gravement tous les groupes d’âge. Mais plus fréquemment certaines personnes à risque, chez qui elle peut se compliquer et provoquer une détresse respiratoire pouvant conduire au décès. Ces formes sévères de la grippe se produisent essentiellement chez les enfants de moins de deux ans, les adultes de plus de 65 ans (qui représentent la quasi-totalité des décès liés à la grippe) et les personnes, de tout âge, présentant certaines affections préexistantes (diabète, maladie chronique cardiaque, respiratoire, rénale, hépatique, sanguine), un affaiblissement du système immunitaire ou une obésité.

La grippe : femme enceinte

La grippe chez la femme enceinte

Les femmes enceintes demeurent également plus exposées au risque de complications respiratoires. Si elles n’ont pas davantage de risques de contracter la grippe, la modification des défenses immunitaires, du fait de la grossesse, augmente, en cas de grippe. Comme le risque d’infection bactérienne et de complications respiratoires graves à type de pneumonie. C’est pourquoi, il est essentiel pour les femmes enceintes de consulter un médecin dès l’apparition des premiers symptômes afin de se faire prescrire. Le cas échéant, un médicament antiviral permettant d’éviter d’éventuelles complications graves. La grippe contractée par la mère ne constitue pas un danger pour le fœtus sauf en cas de forte fièvre, qui peut parfois provoquer des contractions et un accouchement prématuré.

La grippe chez les plus de 65 ans

Les personnes de plus de 65 ans ou souffrant d’une maladie chronique, non vaccinées contre la grippe, doivent également impérativement consulter leur médecin rapidement après l’apparition des premiers symptômes grippaux. Pour bénéficier ainsi d’un traitement adapté et prévenir ainsi toute complication.

La grippe : Prise de température

Comment éviter la grippe ?

Le meilleur moyen de prévention est la vaccination qui est :

  • efficace (de 60 à 90%) au bout de 15 jours après l’injection ;
  • généralement bien tolérée comme le soulignent de nombreuses études. La survenue d’affections neurologiques, et en particulier du syndrome de Guillain-Barré, dont il a pu être question, est très rare, alors même que la grippe elle-même peut être responsable d’un syndrome de Guillain-Barré dans 4 à 7 cas pour 100 000 sujets grippés

Comme le virus mute d’une année sur l’autre, la composition du vaccin reste adaptée chaque année en février à partir des souches recommandées par l’OMS.

La vaccination est gratuite pour les personnes de plus de 65 ans et celles qui, quel que soit leur âge, sont atteintes de certaines affections (diabète, insuffisance cardiaque, insuffisance respiratoire grave, asthme, broncho-pneumopathie chronique obstructive, maladie immunitaire, maladie rénale grave). Dans ces cas particuliers, la grippe risque d’être sévère ou d’aggraver la maladie préexistante.

La vaccination est également recommandée chez les sujets obèses, les femmes enceintes, et les enfants âgés de 6 mois à 18 ans, dont l’état de santé nécessite un traitement prolongé par l’aspirine. Elle est également recommandée pour les personnels de santé et les personnels de crèche


Pour en savoir plus :

Otite, une infection très fréquente

L’angine… Souvent Bénigne mais à Surveiller !

Le rhume ou la rhinopharyngite… Banals mais très contagieux !

Les sinusites

Rhume, grippe, COVID… Comment faire la différence ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici