Covid : alerte des Anglais sur un nouveau variant

7
Covid : alerte des Anglais sur un nouveau variant
Les Anglais signalent un nouveau variant, contagieux, et plus grave. © Adobe stock

Autre nom, autre mutation et nouvelle alerte : les Anglais signalent le variant CH.1.1 comme plus dangereux. En cause : une mutation appelée P681R qui permet au virus d’attaquer les cellules. On vous en dit plus.

Omicron et Delta réunis

Les Anglais lancent l’alerte d’un nouveau variant nommé CH.1.1, surnommé Orthos. Il s’agit d’une référence mythologique à un chien à deux têtes. En effet, Orthos est une combinaison du sous-variant Omicron et d’une mutation de Delta. Cette mutation, présente dans le variant Delta, est appelée P681R. Elle permet au virus d’attaquer les cellules humaines plus agressivement ce qui provoque une forme plus grave de la maladie.

1 cas sur 5 au Royaume-Uni

Le variant Orthos a été détecté en novembre 2022 au Royaume-Uni. Ce variant est très contagieux puisqu’il représente déjà 23,3 % des nouvelles contaminations soit un cas sur cinq, selon le média espagnol 20minutos. D’ailleurs, Orthos est aussi présent en Espagne selon le même média.

Quels sont les symptômes d’Orthos ?

Les symptômes d’Orthos rapportés par les autorités sanitaires britanniques sont ceux des autres variants : fièvre, nez qui coule, mal de tête, douleurs musculaires, fatigue, maux de gorge. Orthos n’a pas été ajouté à la liste des variants «préoccupants» par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Quelle est la situation du Covid en France ?

La situation sanitaire en France est plus calme. Santé publique France a recensé 4.475 nouveaux cas de Covid au 20 janvier 2023. Un chiffre en baisse de plus de 28 % sur les sept derniers jours. Les épidémies de bronchiolite et de grippe sont aussi en baisse.

Aucun article à afficher

7 COMMENTS

    • Ce commentaire pavlovien est une référence de connerie.
      Il faudrait peut-être revenir aux fondamentaux ; qui fait évoluer les techniques et les connaissances , avec des tâtonnements inévitables : c’est la science .
      Lorsqu’on se fie à des croyances, c’est qu’on ne comprend rien à ce qui se passe.
      A vos lectures.

      • on ne vaccine jamais pendant une épidémie, ça c’est la science et l’expérience qui le disent. Tout ce qu’on nous a dit sur les vaccins est faux. Un vaccin qui n’est efficace que 3 mois n’est pas un vaccin, tout au plus une sérothérapie. Reprenez votre bon sens. « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme »(Dr Rabelais)

        • le vaccin contre le covid est efficace sur le virus pour lequel il a été fait. comme celui de la grippe qui doit être renouvelé chaque année car il mute. La différence avec le covid, c’est qu’il mute plus souvent. Donc le vaccin fait pour un virus d’origine ne peut pas être 100 % efficace pour ses variants. Tant que le covid mutera à cause du comportement des gens aucun vaccin ne pourra être efficace sur ses variants.

  1. Plutôt que de tenter, assez vainement, d’ajouter un nouvel épisode au feuilleton usé du covid, il serait d’utilité publique d’informer sur les mouvements de plus en plus importants, et notamment en Angleterre, puisque ce pays est au coeur de l’article, qui dénoncent l’immense scandale de la gestion de la « crise sanitaire » en Europe et aux Etats-Unis (outre l’Australie et la Nouvelle-Zélande).
    Une manifestation majeure a eu lieu ces derniers jours à Londres, de victimes et de proches de la vaccination, et un rassemblement est intervenu devant le siège de la BBC, pour dénoncer la désinformation, la propagande, et les mensonges grossiers et criminels de ce média. Lequel n’est évidemment pas le seul en Angleterre à avoir diffusé de fausses informations, ou des informations non vérifiés, pour convaincre une population, rendue vulnérable par des annonces alarmistes, à accepter une injection de produits expérimentaux pour soit-disant se protéger d’un virus présenté comme terrible.
    Le PDG du principal fournisseur de ce produit refuse de venir s’expliquer devant la commission européenne, où pourtant il a été convoqué. Il a préféré se rendre à Davos, pour retrouver d’autres oligarques qui ne répondent de rien, devant personne. Si les médias faisaient leur travail, tous ces gens auraient bien des compte à rendre.

  2. La mascarade à assez durée, plus personne n’y croit.
    Les industriels de la pharmacie (Pfizer en tète)voudraient bien continuer leur odieux commerce avec la complicité de nos dirigeants, mais le peuple a ouvert les yeux.
    STOP

  3. Pour être factuel selon le site covidtracker : le nombre de nouveaux cas par jour (moyenne sur les 7 derniers jours) au 19/01/2023 est 5190 pour la France, 2539 pour l’Espagne et 2264 pour le Royaume-uni. voues écrivez « La situation sanitaire en France est plus calme » ce qui est vrai, nous sommes au plus bas jamais atteint depuis novembre 2021. Alors pourquoi alerter sur la situation au Royaume-uni et en Espagne qui est encore plus « calme » que chez nous ?
    votre affirmation « Ce variant est très contagieux puisqu’il représente déjà 23,3 % des nouvelles contaminations » n’a pas de sens dans la mesure où le nombre journalier de personnes contaminées est au plus bas. L’usage des pourcentages n’a de sens que si il est accompagné de données quantitatives, ici, ces 23,3% ne représentent que 527 personnes sur les 2264 personnes contaminée au Royaume-uni. Même si il est bon d’être attentif à ces nouveaux variants, nous sommes très très loin d’une nouvelle pandémie. Ce serait bon de le signaler…

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici