Covid : Pékin balayé par le virus d’ici fin janvier

1
Covid : Pékin balayé par le virus d’ici fin janvier
Neuf habitant sur dix de Pékin sera infecté par le Covid d'ici la fin du mois selon une projection de chercheurs de l'Université de Hong Kong. © Adobe Stock

Le nouvel an chinois a accéléré la propagation du virus. Le taux de reproduction du Covid a été multiplié par trois en une semaine. L’université de Hong Kong estime que 9 habitants sur 10 à Pékin sera infecté d’ici la fin du mois.

92,3% des habitants de Pékin infectés

Les scientifiques de l’Université de Hong Kong (HKU) viennent de publier une étude dans la revue Nature Medicine dont les projections sont édifiantes. Les chercheurs ont analysé l’évolution du taux de reproduction du variant BF-7 d’Omicron, variant majoritaire en Chine. Ce taux de reproduction s’est multiplié par plus de trois, passant de 1,04 à 3,44 en novembre dernier. L’université de Hong Kong estime que 92,3 % de la population de Pékin aura été infecté par le Covid d’ici fin janvier.

Un million de malade en une journée

La capitale de la Chine compte 22 millions de personnes. Le nombre de nouvelles infections par jour en Chine se compte par centaines de milliers voire en million. La modélisation des scientifiques estime qu’en une seule journée, le 11 décembre dernier, 1,03 millions de Pékinois ont été infectés par le Covid, rapporte le South China Moderning Post.

Peu de chiffres officiels en Chine…

Les autorités sanitaires chinoises communiquent très peu sur le nombre de nouvelles infections, les hospitalisations et les décès liés au coronavirus depuis la fin de la politique Zéro. L’Organisation mondiale de la Santé a réclamé plus de transparence mais en vain. L’OMS craint que le pic de l’épidémie ne soit pas encore atteint en Chine qui fête le nouvel an chinois. Des centaines de millions de Chinois se déplacent pour fêter cet évènement en famille.

Source : South China Morning Post

Aucun article à afficher

1 COMMENT

  1. des projections purement théorique de « cas »
    rien sur la dangerosité de ce nouveau variant
    c’est certainement qu’il ne provoque qu’un petit rhume inoffensif
    vu que rien ne dis le contraire dans l’étude en question.
    le bon coté des choses, c’est que si une telle proportion de gens sont contaminées, ils vont automatiquement bénéficier d’une immunité naturelle bien plus efficace que n’importe quel produit expérimental.

    comme le disais Coluche, quand on a rien à dire il vaut mieux fermer sa gu….

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici