Vaccins Covid-19 : 240 millions de doses périmées

2
12759
Vaccins Covid-19 : 240 millions de doses périmées
Certains vaccins contre la Covid comme AstraZeneca sont populaires car ils se conservent facilement dans un frigo. Sauf que leur durée de vie est très limitée...© Adobe stock

Plus de 240 millions de doses de vaccins sont périmées depuis le début de la campagne vaccinale. Une hypocrisie des pays riches qui « donnent » des vaccins juste avant leur date de péremption aux pays pauvres, obligés de les jeter…

Pfizer : le vaccin le plus gaspillé

73 % des doses de vaccin gaspillées sont des doses de Pfizer. Le deuxième vaccin le plus gaspillé est celui d’AstraZeneca avec 18%. C’est le résultat d’une vaste enquête nommée #FollowTheDoses à laquelle participent une équipe internationale de journalistes dont ceux du journal Le Monde. Les journalistes relayent, entre autres, le dernier bilan de la société indépendante Airfinity, basée à Londres.

Doses périmées dès octobre 2021

D’après cette enquête internationale, les pays riches «se sont massivement défaits de leurs doses excédentaires depuis octobre 2021, parfois juste avant qu’elles ne se périment». Des vaccins fournis au pays en développement par l’intermédiaire de Covax.

Une hypocrisie de grande envergure.

Sous le couvert de «solidarité internationale», les pays riches se défaussaient de doses périmées. «Durant le seul mois de décembre 2021, plus de 100 millions de doses données à Covax s’étaient finalement vues refuser par les bénéficiaires en raison de leur trop courte durée de vie restante», relèvent les journalistes internationaux.

Durée de vie des vaccins très courte

La durée très courte des vaccins n’a pas aidé la gestion des doses de vaccins, acheté par millions. Les auteurs de l’enquête relève qu’une durée de vie moyenne d’un vaccin est habituellement de 3 ans. A l’opposé, les vaccins contre la Covid-10 ont une durée de vie entre 6 et 11 mois.

  • AstraZeneca : 6 mois
  • Pfizer et Moderna : 9 mois
  • Janssen : 11 mois.

Date de péremption courte pour vendre plus de vaccins

Pour Enrica Altieri, spécialiste italienne de l’industrie pharmaceutique, «les entreprises essaient généralement d’avoir la durée de conservation la plus courte possible pour deux raisons principales. La première, c’est que les études prennent du temps (…). Et la deuxième est que lorsqu’un médicament est périmé, nous le jetons et en achetons un nouveau», rapporte le consortium de journalistes.

2 Commentaires

  1. J’espère que Mc kinsey n’a pas trop appuyé sur la commande de vaccins Pfizer pour mai juste après les élections 😩 car on va encore en jeter…mais on les paie assez cher donc pas de souci tout va bien se passer 🤨

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici