Covid-19 : la technologie des vaccins à ARN est totalement nouvelle

57
85527
Covid-19 : La technologie des vaccins à ARN est totalement nouvelle
Les vaccins à ARN messager ne sont pas si récents. © Adobe stock

La vaccination gagne du terrain avec une large domination des vaccins à ARN Messager de Pfizer et de Moderna. Certains Français sont encore réticents face à cette nouvelle technologie car les scientifiques n’auraient aucun recul. Vraiment ?

Les vaccins à ARN messager ont 30 ans

Les Français ont découvert les vaccins à ARN messager avec la crise sanitaire. Sortis de nulle part, ces vaccins dont la technologie est nouvelle ont pu faire peur aux septiques. Pourtant, les premières études sur les vaccins à ARN messager datent de 1990. Cette année-là, ils sont testés avec succès sur l’animal. «Cependant, ces premiers résultats prometteurs n’ont pas conduit à un investissement substantiel dans le développement de thérapies à base d’ARNm, en grande partie en raison de problèmes liés à l’instabilité de l’ARNm, à une immunogénicité innée élevée et à une administration in vivo inefficace», précisent les auteurs dans un article de 2018 paru dans la revue scientifique Nature.

A lire aussi : Attestation vaccination : comment faire si on l’a perdue ?

Pfizer et BioNTech y travaillent depuis 2010

Les deux entreprises Pfizer et BioNTech ont fait le pari de la technologie de l’ARN Messager depuis 2010. Ce pari est porté par deux scientifiques : Katalin Karikó et Drew Weissman. Leurs travaux sur l’ARNm ont particulièrement porté sur le cancer. Par ailleurs, d’autres équipes des laboratoires germano-américain ont travaillé sur des maladies infectieuses comme le virus Zika ou le Chikungunya. «Ces études ont montré que le vaccin était bien toléré. L’urgence épidémique n’était toutefois pas suffisamment forte pour faire percer ces vaccins. Mais la technologie était prête à être utilisée», observe Brigitte Autran, membre du comité vaccin Covid-19.

A lire aussi : Variants : quelle est l’efficacité des vaccins ?

Les vaccins à ARNm ne peuvent pas modifier le  code génétique

Autre fausse information qui circule sur les vaccins à ARNm : il modifierait l’ADN. Ce qui est impossible, répondent les immunologistes. Car l’ARNm des vaccins anti-Covid ne peut pas pénétrer le noyau des cellules humaines où se trouve l’ADN.

En savoir plus :

57 Commentaires

  1. beaucoup de spécialistes nous disent et nous prouvent le contraire et les soit disant vaccins ne sont la cause principale de nouveaux variants

    • tartanpion, vous méritez votre nom, qui est synonyme de n’importe qui ou n’importe quoi!
      les variants sont la base même en biologie, il n’y a qu’à voir le VIH ou aucun vaccin n’a a ce jour pu être trouvé, car le virus mute trop vite.

      • Aucun vaccin contre le VIH , aucun vaccin contre le cancer (maladies connues depuis des décennies) et là d’un seul coup on nous pond un vaccin en quelques mois pour un virus détecté il y a moins de 2 ans ! Bizarre ,non ?
        VIH : le virus mute trop vite dites vous , et bien n’est ce pas le cas avec la COVID ?
        Tanguy , je vous laisse méditer …..

        • Perso j’attends le valneva (vaccin français au virus inactivé )que nos incapables de gouvernants ont laissé filer en Angleterre …..et je ne suis pas anti vaccin (tous les ans je me fais vacciner contre la grippe) mais je refuse de servir de cobaye !

  2. on nous vaccine et la c’est nous qui servons de cobayes et faisons gagner des millions aux labos , une vrais histoire de pognon tout c’est virus et après celui la il y en auras un nouveau et il faudra bien s’adapter a vivre avec comme pour les cancers et les autres maladies toujours sans véritable remèdes

    • Propos moyenageux…Quant aux cancers , beaucoup sont heureusement soignés grace á des therapies de plus en plus efficaces..Vivez vous vraiment au 21eme siècle ? ou avez vous dormi ces 50 dernières années ?

      • pas dormi dans mon entourage cela fait dix décès depuis le début d’année et mon ex femme est elle aussi décédé en 2010 du cancer ,je ne vois pas beaucoup de survivants de cette maladie

        • Il y a des centaines de formes de cancer, certains sont bien soignés, d’autres moins, mais il faut reconnaître que la science a fait de gros progrès. Il faut regarder plus loin que autour de soi, et surtout ne pas généraliser et amalgamer.

    • J’ai eu 3 cancers et je n’ai plus rien aujourd’hui. Dire qu’il n’y a pas de véritables remèdes, c’est y aller un peu fort. Malheureusement il y en a toujours qui sont plus faibles que les autres.

    • Du grand n’importe quoi. Le boulot des scientifiques est la recherche et quand ils trouvent, ils vendent. A votre avis, elle est financée comment la recherche?
      Et les agriculteurs, pourquoi produisent-ils porcins, bovins et autres? Pour les vendre et en vivre, c’est tout.

    • comme l’a dit un autre intervenant: vous êtes ignorant!
      savez vous combien coûte a mise au point d’un vaccin?
      et si c’était aussi facile pourquoi Sanofi n’a pas pu en faire un?
      savez vous combien a coûté la recherche?
      savez vous qu’astrazeneca vend son vaccin à prix coutant?
      et si la big pharma gagne autant selon vous, je suppose que vous avez mis votre argent en bourse sur ces sociétés, ou frileux et peureux que vous devez l’être est-il sur un livret A.
      Chaque années, ces sociétés dépensent des milliards pour vous fournir vos médicaments. Oui ils font des bénéfices, dont plus d’un tiers servent à faire de la recherche et donc à payer les lab. ils ont aussi des salariés à payer qui comme vous attendent des revenus pour vivre.

    • pour ceux qui sont philanthropes et anti big pharma: prenez l’argent sur vos livret A et achetez les action de Sanofi. Une fois que vous aurez une part importante du capital, vous pourrez voter aux assemblées générales et demander que le dividende soit réduit à 0.
      ainsi on pourra parler de votre philanthropie!

  3. Le pognon, comme vous dites, a bien été nécessaire pour développer ces vaccins…
    Je ne vois rien de choquant à ce que ce développement soit rémunéré.
    (Sinon il n’y aura plus de développement)
    Par ailleurs le prix de la vaccination est largement en-dessous du coût de la pandémie pour les économies de tous les pays, qu’ils soient touchés ou non par le covid.
    Sans oublier le coût social

  4. Et bien Monsieur il faut y croire, cette technologie c’est l’avenir pour les vaccins et médicaments, avec cette technologie je pense qu’on va progresser rapidementm
    Je suis retraitée et immunologiste de formation et je suis admirative de ce travail pour moi c’est aussi prodigieux que de marcher sur la lune
    On en reparlera, on va encore progresser mais alors que diront alors les anti vaccins?

    • Et si il y a des effets secondaires à distance, que dira t on aux millions voire milliards d’êtres humains vacciné pour un virus qui avait une chance sur 1000 de les tuer ? Surtout quand des médicaments pas cher, basés sur d’anciennes molécules permettent de guérir. Une nouvelle a été déterré récemment par Pasteur. On sent que la retraite arrivait à point nommé pour vous, incapable de vous informer et de réfléchir….

        • Bonjour
          Tout d’abord je ne suis pas un antivaccin, mais cette pandémie a plusieurs caractéristiques : Elle intervient à point au moment de l’éclatement d’une bulle économique septembre 2019 voire le journal les échos au printemps de cette année.
          Dans cette ville Chinoise se tenait fin 2019 les jeux olympiques militaire avec des délégations du monde entier Comme source de transport virale….
          Refus de la ministre des armées de prendre en considération les alertes de nos militaires atteints par la covid
          Février 2020 conseil des ministres exceptionnel puisqu’il s’est tenu un samedi pour prendre les premières décisions mais nenni 49-3 sur les retraites.
          Maintien des élections municipales et mensonges et revirement en tout genre.
          Décret rivotril et mort dans la solitude de nos ainés dans les EHPAD
          Nomination comme premier sinistre du fossoyeur de l’hôpital public chef de cabinet de Xavier BERTRAND sous SARKOZY.
          Comment voulez vous faire confiance à des politiques dévoyés qui au lieu de convaincre impose par la force une vaccination.
          En conséquence ce n’est pas une démagogie envers les vaccins sauf pour une faible minorité Mais c’est un questionnement sur l’utilité d’un vaccin qui n’est pas sortie du marché pour égaliser les chances auprès de toutes les populations la encore nous laissons la part belle aux chinois et à POUTINE sans remettre en cause la prolifération des variants.
          Sommes nous capable de garantir aux enfants qui ne sont pas touchés sauf comorbidité par la forme grave qu’ils ne développerons pas d’effets indésirables ?
          Je termine en m’inquiétant de la soumission passive que cette crise a révélée

  5. 30 millions de vaccinés à 1 ou 2 doses en France, et pas de morts aux infos. Épidémie en régression, libertés retrouvées. Et pourtant, les anti-vaccins pullulent.
    Plus de 100 000 morts du virus, et pourtant, les anti-vaccins pullulent.
    Perso, je suis vacciné au Moderna. Je n’ai rien senti, comme la plupart des gens. J’ai fait mon devoir de citoyen responsable. Ah oui, et dimanche, j’ai voté.

    • Et oui encore un féru de BFMTV qui n’y connait rien, prenez les données édulcorées pourtant, de l’ANSM, ces vaccins ont fait plusieurs milliers de morts et dizaines de milliers d’effets secondaires graves. Mais il faut que l’économie reparte, alors chut…mentons aux imbéciles et tout ira bien…et ça marche !
      Sinon en Angleterre, pays le plus vacciné d’Europe recrudescence de contamination…. heureusement moins de cas grave….mais dites moi, un produit que l’on prend , qui ne vous protège pas de la maladie mais vous évitera une forme grave, cela ne s’appelle pas …un médicament ??? Dommage l’ivermectine faisait la même chose sans risque et pour pas cher…. c’était sans compter sur Big pharma et ses 2 milliards d’euro de lobbying par an pour vendre ses vaccin. Quand on cherche la vérité on la trouve

      • L’ANSM, je suis régulièrement en rapport avec eux m’occupant d’une association de malades, je n’ai pas vu de milliers de morts par ces vaccins et je suis aussi médecin à l’hôpital Necker; je vois que Polo dit et écrit n’importe quoi car il n’y connaît rien et se croit plus fort que les autres. L’Ivermectine est un antiparasitaire qui ne marche qu’in vitro et pas in vivo sur ce virus ; j’aurais préféré qu’il y ait un médicament miracle plutôt que de voir mourir des centaines de malades !

  6. Vous avez vu le film “Je suis une légende” et bien grâce à certains qui joue au bon Dieu l’Humanité finira comme cela .Il serai plus sain d’essayer de changer de mode de vie.

  7. Incroyable le nombre d’ignares, qui s’improvisent scientifiques, qui ne savent pas écrire correctement sans faire de fautes, et qui détiennent la vérité !!!!

  8. un jour plus rien et le lendemain plein de contaminations je me demande comment les petits vieux qui ne sortent pas de leurs maisons de retraite forme des clusters a moins que l’on y amène délibérément les virus

    • Je vois que vous ne suivez pas bien et régulièrement l’actualité médicale. Il n’y a plus de clusters dans les maisons de retraite depuis que “ces petits vieux”, comme vous osez écrire, sont vaccinés, c’est-à-dire déjà depuis plusieurs mois !!!!!

  9. Il faut espérer que les connaissances scientifiques de vos rédacteurs soient meilleures que leur orthographe, sinon vos lecteurs ont vraiment du souci à se faire !
    Je cite votre article :”ces vaccins dont la technologie est nouvelle ont pu faire peur aux septiques.”
    Heureusement que les vaccins ont fait peur aux “septiques” : orthographié ainsi, le terme est défini par le Larousse comme désignant “ce qui est souillé ou porteur de germes”.
    En revanche, on est libre de penser qu’il est dommage que les vaccins aient pu faire peur aux “sceptiques”. Mais quand on voit les âneries écrites par la plupart des journalistes qui se contentent de reprendre des dépêches d’agence sans aucun véritable travail de vérification de leurs assertions, on comprend pourquoi il reste effectivement des “sceptiques”, qui ne font pas nécessairement pour autant partie des “septiques”.
    Votre rédacteur écrit entre autres : “Autre fausse information qui circule sur les vaccins à ARNm : il modifierait l’ADN. Ce qui est impossible, répondent les immunologistes. Car l’ARNm des vaccins anti-Covid ne peut pas pénétrer le noyau des cellules humaines où se trouve l’ADN.” Le minimum d’objectivité serait d’écrire “la plupart des immunologistes” et non “les immunologistes”. En effet, il y a plusieurs immunologistes, y compris d’universités ou d’institutions hospitalières très prestigieuses, qui refusent de se prononcer sur ce sujet. Les études sur l’animal n’ont pas porté sur des durées suffisamment longues pour que l’on soit certain que cet ARNm ne pénètre pas le noyau des cellules animales, ni bien évidemment le noyau des cellules humaines. En l’état actuel, la plupart des scientifiques pensent que ce n’est pas le cas, mais on ne peut pas l’affirmer de façon certaine.

  10. c est quand même terrifiant de lire des avis tellement tranchés alors que même les scientifiques ne sont pas d accord.
    Questions : pourquoi ,certains scientifiques qui parlent dans les médias ne déclarent pas
    officiellement leur rattachement à tel ou tel labo? ( conflits d’intérêts)
    pourquoi avoir interdit à la vente l HCQ sans ordonnance quelques mois avant l épidémie?
    Pourquoi ne pas avoir proposer au début de la pandémie d utiliser le protocole RAOULT qui soit disant était dangereux pour la santé alors qu’ il est préconisait par plusieurs médecins et fait l objet de statistiques favorables (C19STUDY.COM ) ainsi que L IVERMECTINE ?.
    Peut-être faut il vacciné les plus fragiles et encore L HCQ et l ivermectine sont aussi efficaces pour faire baisser le taux de virus dans l organisme et éviter la contamination.
    Je pense plutôt qu’on a voulu, avec la complicité de certains scientifiques, nous faire patienter pour présenter aux gouvernements et au grand public les vaccins en préparation dans les labos de recherche.Comme s il y avait qu’une seule solution pour éradiquer ce virus.
    Des millards d’ euros sont en jeu et surtout la perspective à long terme de découvrir de nouveaux virus et bien sûr d’autres vaccins qui seront proposé à la population.
    la liste des scandales liés aux labos est déjà longue pour ne pas se méfier de la volonté de ces même labos de se soucier de la santé des gens .

  11. On veux appliquer à l’homme ce que l’on refuse aux plantes qui je vous rappelle servait à modifier le gêne de cette plante pour l’immuniser des insectes ou parasites destructeurs.
    Le dernier prix Nobel de médecine français avait des doutes sur cette méthode quant à la durée des essais et la modification du gêne des cellules, on ne sait pas ou on va !!!!!
    Dire que l’ARN ne modifie pas le gêne des cellules ? à quoi servirait-il ?
    Comme pour le maïs, on modifie l’ADN des cellules pour qu’elles puissent se défendre seules du virus en couronne (corona), et c’est cette couronne qui pénètre la cellule (spike) ouvrant la porte au virus pour qu’il puisse se développer, le seul moyen qu’il a pour pénétrer le corps humain et effectuer ses dégâts.
    C’est ce que j’ai cru comprendre, je ne suis pas biologiste, je suis vacciné Jensen, un vaccin classique à la Pasteur

    • Cher Michel,
      Je suis désolé de vous apprendre que le vaccin Janssen (l’orthographe Jensen est incorrecte), produit par une filiale du groupe Johnson&Johnson, n’est pas du tout un “vaccin classique à la Pasteur” comme vous l’écrivez ; c’est en fait un vaccin à “adénovirus humain recombinant non réplicatif”, c’est à dire que ce vaccin fonctionne à partir d’un virus à ADN (adénovirus) humain (= virus déjà connu chez l’être humain), génétiquement modifié par l’homme (recombinant), et incapable de se répliquer (l’une des modifications génétiques réalisées par l’homme sur ce virus étant justement de le rendre incapable de se répliquer, c’est à dire de se “reproduire”).
      Le vaccin Janssen fonctionne sur le même principe que le vaccin AstraZeneca, (sauf que le vaccin d’AstraZeneca est à base d’un adénovirus de chimpanzé génétiquement modifié) : les virus injectés avec ces deux vaccins pénètrent dans les cellules de l’hôte, traversent le cytoplasme (la partie interne de la cellule qui entoure le noyau) et atteignent le noyau (la partie centrale de la cellule renfermant l’ADN) où ils déclenchent la production de la protéine Spike par la cellule hôte, ce qui induit la réponse immunitaire de l’organisme par la production d’anticorps neutralisants.
      Les vaccins à ARNm (ARN messager) comme le vaccin Pfizer-BioNTech ou le vaccin Moderna, sont à base d’ARN messager qui au moyen d’un complexe lipidique vont pénétrer également les cellules de l’hôte, mais seulement le cytoplasme, pas le noyau, et forcer la cellule hôte à produire la protéine Spike, afin d’induire la réponse immunitaire de l’organisme, toujours par la production d’anticorps neutralisants.
      En l’état actuel, de nombreux généticiens pensent que ni les deux vaccins à ARNm ni les deux vaccins à adénovirus mentionnés ci-dessus ne modifient l’ADN de l’hôte. Cependant, d’autres généticiens, minoritaires toutefois, pensent qu’il est trop tôt pour pouvoir tirer des conclusions définitives sur la potentialité de modification de l’ARN par ces deux types de vaccins, sachant que le risque pour les vaccins à ARNm est peut-être tout de même moindre, puisque l’ARNm n’est pas censé pénétrer dans le noyau de la cellule hôte.
      L’un des principaux éléments d’inquiétude soulevés par les observateurs critiques est qu’AUCUNE étude de génotoxicité (= capacité des vaccins à altérer le génome, c’est à dire l’ensemble du matériel génétique, ou en d’autres termes l’ADN) ou de cancérogénicité (= capacité à générer des cancers par mutation des cellules saines en cellules cancéreuses) n’a été réalisée sur aucun des 4 vaccins mentionnés ci-dessus, et qu’il est simplement considéré que les composants de ces vaccins ne devraient pas avoir de potentiel génotoxique ou cancérogène …
      Toutes les informations ci-dessus (y compris l’absence d’études de génotoxicité ou de cancérogénicité) peuvent être vérifiées sur le site https://www.mesvaccins.net, un site à l’attention des professionnels de santé, mais en libre accès pour tout public :
      https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/666-janssen-covid-19-vaccine ;
      https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/650-vaxzevria-covid-19-vaccine-astrazeneca ;
      https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/658-comirnaty-pfizer-biontech ;
      https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/656-spikevax-covid-19-vaccine-moderna.

    • Bonjour Michel, si ce que vous dites est vrai et je suis parfaitement d’accord, malheureusement, concernant le vaccin que vous avez choisi, en revanche, désolé de plomber l’ambiance , mais le vaccin Jensen, n’est pas un vaccin classique. Le vaccin classique est fait à partir d’un virus mort inoffensif, sans utilisation de thérapie génique. Le vaccin Jensen utilise le même principe que le vaccin AstraZeneca, avec modification de l’ADN (et non l’ARN) d’un virus. Le problème de cette technologie c’est qu’elle déclenche beaucoup de thrombose sans que personne ne sache pourquoi, c’est ainsi que l’Europe dans sa grande générosité a décidé de refiler tous ses stocks au programme Covax pour vacciner les Africains, car plus personne n’en veut chez nous.
      Mais j’espère sincèrement que vous passerez entre les gouttes et que pour vous tout ira bien

  12. personnellement je connais 2 medecins parmi mes proches qui ont reçu un email de l’ordre des médecins leur interdisant de prescrire Ivermectine et autre Hydroxychloroquine sous peine de radiation, ce qui est une honte .. ou es tu Hippocrate et ton beau serment ?
    il existe tant de produits naturels que l’on aurait pu nous conseiller au lieu de ces vaccins
    qui nous affaibliront à la longue , mais rien de tout cela !!

  13. Comment croire aux “vaccinators” de tout poils qui pullulent sur les médias quand le tort des médias a été de ne pas dénoncer le scandale du médiator ! C’est Lacombe des conflits d’intérêts ou l’intérêt des conflits ? Si on veut savoir pourquoi ils ne peuvent rendre ces vaccins obligatoires : Code de Nuremberg… 🙂

  14. Il serait souhaitable de ne jamais faire circuler vos avis . Je suis vaccinée pfizer et depuis je me sens particulièrement mal , déprimée, angoissée , stressée avec tout ce que je peux lire . Les gens ne mourront peut être pas de cette vaccination mais de depression

  15. J’ai lu tous les commentaires. Ce sont les antivacc qui se prennent pour des scientifiques et des médecins du dimanche !!!
    Continuez ainsi et on traînera pendant des années ce virus !!!
    Si vous ne voulez pas vous faire vacciner, au moins ne détournez pas les autres !!!
    Le vaccin reste la seule solution actuellement !!!
    La santé d’abord et ensuite on discutera des profits des labos!!!

    • Vous n’avez pas entendu Dupond Moretti dire (les personnes incarcérées ne sont pas des cobayes) pas besoin de sortir des grandes écoles pour avoir des doutes !!!

    • Bonjour Perrier, c’est pas fou on dirait…Il n’y a pas d’antivacc mais des personnes qui veulent un vaccin sur et efficace sans effets secondaires. Ils se battent pour que demain vous ne décédiez pas d’une thrombose en prenant n’importe quoi. C’est votre liberté, vos droits et votre santé qu’ils défendent, mais effectivement ce n’est pas en s’abreuvant de BFM et des Instagram de Macron que vous l’apprendrez.
      En attendant, pour remettre en ordre vos Fake News :
      Non le vaccin n’est pas la SEULE solution : toute l’histoire de l’humanité le démontre, si c’était le cas il n’y aurait plus un seul être humain sur la planète, nous sommes 7,8 milliards…un détail sans doute…et nous avons eu en France par exemple une surmortalité en 2020 de 50000 personnes environ, ramenée à 66 millions d’habitants, donc on se calme, car la surmortalité d’une bonne grippe saisonnière, comme en 2018, nous amène à 20-30000 personnes.
      Deuxièmement ne vous faites pas d’illusion, tous les coronavirus ne disparaissent pas avec un vaccin car le mode de transmission va de l’animal à l’humain également, et c’est dans l’animal que les virus mutent le plus. Au final même avec 100% de vaccinés (et on y arrivera jamais, rappelons que nous sommes sur 15% de la population mondiale vaccinée), on aurait de nouvelles résurgences car on ne peut pas vacciner tous les animaux !
      Quand on a dit cela , on voit qu’il faut plusieurs stratégies (cf la grippe d’ailleurs) , à savoir :
      1) Un vaccin sûr pour les plus fragiles (un espoir : Sanofi annonce pour décembre le même type de vaccin pour COVID19 que celui de la grippe, donc potentiellement beaucoup moins dangereux)
      2) des médicaments pour diminuer les effets néfastes des personnes qui seront malades (on a vu que l’on peut encore mourrir même en étant vacciné chez les immunodéprimé, Jacob DesVarieux, RIP, et en tout cas on peut tous attraper la maladie autant qu’un non vacciné, informations venant d’Israël et que Pfizer a confirmé, dommage Macron la veille a dit le contraire). De ce point de vue aujourd’hui l’AME (agence Europééene du Médicament) bloque volontairement et sans justification valable, tous les essais des laboratoires et les demandes de repositionnement de médicaments existants, afin de favoriser le vaccin. C’est criminel et il faudra un jour faire un procès à ces personnes car on peut invoquer un crime avec préméditation à grande échelle. Les essais Ivermetine et Clofoctol donnent des résultats remarquables sur les derniers essais avec populations très larges et randomisées (avec groupe témoin). L’AME invoque des essais datant d’un an sur les souris pour ne pas le distribuer, ce sont des foux dangereux!
      Enfin il faudra s’habituer aux gestes barrières, comme en Asie du Sud-Est, et que cela rentre dans les moeurs pour limiter les pics épidémiques, notamment lors d’apparition de variants plus virulents, ou dans des endroits plus à risque que d’autres
      Sur le plan économique, je pense qu’il faudra accompagner les gérants des boites de nuits notamment car je pense que cela risque de devenir un métier qui devra changer dans sa façon d’être fait, notamment avec des purificateurs d’airs spécifiques, sans doute des tests plus poussés, etc….
      Voilà un vaste programme bien plus cohérent que d’aller piquer un enfant de 12 ans sans comorbidité qui avait 0% de malchance de faire un cas grave, pendant que l’on laisse des vieux et des jeunes avec comorbidités prendre des risques avec leur santé…LA santé d’abord, c’est ça.
      Et effectivement seul point on je vous rejoins, les profits des labos (cf la dernière augmentation des vaccins d’ailleurs), il faudra en parler car ça devient vraiment indécent.

  16. Bonjour Perrier, c’est pas fou on dirait…Il n’y a pas d’antivacc mais des personnes qui veulent un vaccin sur et efficace sans effets secondaires. Ils se battent pour que demain vous ne décédiez pas d’une thrombose en prenant n’importe quoi. C’est votre liberté, vos droits et votre santé qu’ils défendent, mais effectivement ce n’est pas en s’abreuvant de BFM et des Instagram de Macron que vous l’apprendrez.
    En attendant, pour remettre en ordre vos Fake News :
    Non le vaccin n’est pas la SEULE solution : toute l’histoire de l’humanité le démontre, si c’était le cas il n’y aurait plus un seul être humain sur la planète, nous sommes 7,8 milliards…un détail sans doute…et nous avons eu en France par exemple une surmortalité en 2020 de 50000 personnes environ, ramenée à 66 millions d’habitants, donc on se calme car la surmortalité d’une bonne grippe saisonnière comme en 2018 nous amène à 20-30000 personnes.
    Deuxièmement ne vous faites pas d’illusion, tous les coronavirus ne disparaissent pas avec un vaccin car le mode de transmission va de l’animal à l’humain également, et c’est dans l’animal que les virus mutent le plus. Au final même avec 100% de vacciné (et on y arrivera jamais, rappelons que nous sommes sur 15% de la population mondiale vaccinée), on aurait de nouvelles résurgences car on ne peut pas vacciner tous les animaux !
    Quand on a dit cela , on voit qu’il faut plusieurs stratégies (cf la grippe d’ailleurs) , à savoir :
    1) Un vaccin sur pour les plus fragiles (un espoir : Sanofi annonce pour décembre le même type de vaccin pour COVID19 que celui de la grippe, donc potentiellement beaucoup moins dangereux)
    2) des médicaments pour diminuer les effets des personnes qui seront malades (on a vu que l’on peut encore mourrir même en étant vacciné et en tout cas on peut attraper la maladie autant qu’un non vacciné). De ce point de vue aujourd’hui l’AME (agence Europééene du Médicament) bloque volontairement et sans justification valable, tous les essais des laboratoires et les demandes de repositionnement, afin de favoriser le vaccin. C’est criminel et il faudra un jour fait un procès à ces personnes car on peut invoquer un crime avec préméditation à grande échelle. Les essais Ivermetine et Clofoctol donnent des résultats remarquables sur les derniers essais avec populations très larges et randomisés. L’AME invoque des essais datant d’un an sur les souris pour ne pas le distribuer, ce sont des foux dangereux!
    Enfin il faudra s’habituer aux gestes barrières, comme en Asie du Sud-Est, et que cela rentre dans les moeurs pour limiter les pics épidémiques, notamment lors d’apparition de variants plus virulents, ou dans des endroits plus à risque d’autre
    Sur le plan économique, je pense qu’il faudra accompagner les gérants des boites de nuits notamment car je pense que cela risque de devenir un métier qui devra changer dans sa façon d’être fait, notamment avec des purificateurs d’airs spécifiques, sans doute des tests plus poussés, etc….
    Voilà un vaste programme plus cohérent que d’aller piquer un enfant de 12 ans sans comorbidité qui avait 0% de malchance de faire un cas grave, pendant que l’on laisse des vieux et des jeunes avec comorbidités prendre des risques avec leur santé…LA santé d’abord c’est ça.
    Et effectivement seul point on je vous rejoins, les profits des labos (cf la dernière augmentation des vaccins d’ailleurs), il faudra en parler car ça devient vraiment indécent.

  17. 2nde prise de position vue sur votre site affirmant des certitudes qui n’en sont pas: (1) ce n’est pas parce que la technologie de l’ARNm existe depuis plusieurs décennies qu’on a suffisamment de recul sur son application spécifique dans le cadre d’une vaccination de sujets supposés sains ou de sujets atteints de certaines affections chroniques. L’immunogénécité à laquelle vous faites référence est notamment un obstacle pour leur application et source d’effets secondaires chez les vaccinés du fait de la stimulation spécifique du système immunitaire. (2) Quant à l’intégration d’ARN dans le génome par rétro-transcription, je vous renvoie les lecteurs à cette information sur le site de la revue Science: “Update guidelines for mRNA vaccines?” “… However, the SARS-CoV-2 RNA retro integration raises the question that even the artificial SARS-CoV-2 mRNA currently used for prophylactic purposes, can suffer a similar fate, which, given its small size, is even more likely than the SARS CoV-2 RNA genome (3)…”

  18. Moi médecin pédiatre ,allergologue et volontaire vaccinateur en centre depuis 6mois,je me fiche de toutes ces considérations:
    Ce que je sais 120.000 morts par Covid en France à la louche,à ce jour.
    Je revois depuis 6mois des primo vaccinés pour 2 ém dose ,et des bivaccines ,qui accompagnent leurs enfants ou leurs familles qui viennent se vacciner.
    Et bien dans la vraie vie ,du vécu de tous les jours et en interrogeant les vaccines ,aucune réaction mortelle,grave, aucune allergie sévère,et que des douleurs de bras ,céphalées courbatures ,fatigué de 24h ,pour 98% et les 2% restant fièvre de 24 à 48h.
    Aucun vacciné ayant fait une forme symptomatique conséquente ou gênante.
    ( big pharma comme vous aimez dire a annoncé avant les autorisations gouvernementales 5% d’échec ,ce qui est retrouvé dans toutes les statistiques actuelles )

    Pour moi il n’y a pas photo ,le vaccin est efficace, sur, et est un acte altruiste.
    Enfin les effets secondaires dans quelques années,je n’ai vu le cas pour aucuns vaccins dans le monde depuis que les vaccins existent.
    Sauf peut être pour le vaccin de la dengue pour les touristes ,car risque de faire une dengue grave est exeptionnelle.
    Voyez que je suis honnête mais renseigne ,médecin de terrain ,qui fait les choses et qui ne fait pas de la politique ,des supputations ,des extrapolations.

    Enfin je peux vous affirmer que plus je vaccine les derniers sceptiques plus je me rends compte que ces patients ont peur des piqûres ,mais n’osent l’avouer.
    En janvier 1 malaise par mois lors des vaccins avec les personnes âgées,et maintenant 6 par jour, et parfois des vraies crises d’hysterie avec les 20 /40 ans.
    Tout cela à cause des fake news qui effraient les gens.
    Soyez sympa, et courageux venez vous faire vacciner.
    Un médecin qui ne vous veut que du bien.

    • Je ne doute pas de votre sincérité. Moi j’ai un doute sur la technologie ARN et son utilisation
      Voir Claire Severac livre écrit en 2015 … La guerre secrète….
      Je note qu’il y a eu proplème avec le vaccin épathite B
      Tous les avis sont bons à entendre

  19. 66 millions de personnes en France, 120 milles morts du Covid en France, cela représente 0,18% de chance de mourir du Covid ! Vous allez me dire que c’est grâce au vaccin qu’il n’y a que si peu de mort…
    Aussi, on applaudissait les soignants au début de l’épidémie et maintenant on les force à se vacciner sous prétexte qu’ils contaminent les patients !!!
    Bref je m’arrête là parce qu’il y à tellement à dire sur les décisions gouvernementales depuis le début et ça continue ! Pauvre France!

  20. Je ne doute pas de votre sincérité. Moi j’ai un doute sur la technologie ARN et son utilisation
    Voir Claire Severac livre écrit en 2015 … La guerre secrète….
    Je note qu’il y a eu proplème avec le vaccin épathite B
    Tous les avis sont bons à entendre

  21. L’RN Messager ne modifie pas l’ADN mais il modifie l’expression des gènes, ce qui peut avoir des répercutions sur différentes pathologies humaines
    “Cet ARNm méthylé se retrouve surtout dans le cerveau, le foie, les reins (…). Chez l’embryon les concentrations sont même augmentées d’un facteur 70 dans l’encéphale lors des dernières phases de croissance, ce ui laisse supposer son implication dans le développement”.

    Cf FUTURA SCIENCE / FUTURA SANTE : La méthylation de l’ARN change notre conception de l’expression génique par Janlouo Chaput. Publié le 23/05/12. Modifié le 01/01/2021.

    Conclusion : l’ARN modifie l’expression des gènes, ce qui a un effet sur de nombreuses pathologies (Obésité, autisme, maladie d’Alzeimer ou la schizophrénie) . Certes ceci ouvre des pistes thérapeutiques pour certaines maladies acquises, mais cet article montre aussi que la modification de l’expression génique peut provoquer des maladies, qui seront ainsi transmises à notre descendance.

    Curieusement, la base du discourt officiel se limite à dire :
    – l’ARNm ne modifie pas l’ADN.
    – Les effets indésirables sont sans gravité.
    – La question de la modification de l’expression génique est passée sous silence.

    Cet article de 2012 ne serait-il pas l’acte d’un conspirationiste qui diffuserait de fausses informations afin de nuire à l’humanité ? J’aurais plutôt tendance à penser qu’il nous révèle une réalité gênante…

  22. nous avons élus des imposteurs, ce sont des omniscient de la politiques, médecins, (pardon! professeurs, ils n’invitent que des spécialistes qui sont payés par big pharma, Karine LACOMBE, qui continue en ce moment à être payée par GILEAD, plus de 20000 euros par ans, pros MEGARBANE, Dr MARTY plus de 120 000 euros etc.. je ne sais pas ce que sera la vie pour moi, non vacciné, mais je plains les gens qui le sont !!

    • Je suppose que vous n’avez jamais pris de médicament, surtout continuez car vous auriez trop peur de consulter la liste des effets indésirables d’un simple doliprane

  23. Bonjour,

    C’est désolant de voir que ce virus et les vaccins divisent autant les gens… C’est triste d’assister à de telles discussions stériles… Comme cela a été dit dans un commentaire, c’est la dépression qui va tuer le plus…

  24. Si les antivax veulent mourir du virus, grand bien leur fasse…Mais surtout, qu’ils ne prennent pas la place aux urgences des autres malades ou blessés qui eux n’ont pas eu le choix.
    Perso j’ai eu mes 2 injections Pfizer, depuis, je n’ai plus besoin de chargeur pour mon téléphone, il suffit que je le laisse dans la poche… étant devenu magnétique. Et puis, je suis peut-être déjà mort mais mon corps est certainement piloté à distance par la 5G!

  25. a propos des vaccins à ARN messager j’aimerai amené ma pierre a l’édifice
    la vaccination à ARN messager de Pfizer et Moderna devrait plutôt être appelé thérapie génique et non pas vaccination
    en effet des études sur ces ARN messager datent bien de plus de 10 ans et ont étés développer pour lutter contre certains cancers dans le cadre de thérapie génique et selon certaines informations des conclusions suite à ces essais thérapeutiques se sont conclus par des échecs si l’on peut dire mais on permis une rémission de ces cancers pour 10 ans environs
    en attendant l’arrivée sur le marché de médicaments permettant de traiter cette pathologie
    il s’agit d’une thérapie génique a ARN messager mise en place pour lutter contre des leucémies touchant des enfants suite à ce traitement l’espérance de vie de ces enfants a été rallongé de 10 ans mais au delà de ce délai leur organisme a été envahi par ces ARN messager qui s’y sont dupliqués entrainant leur décès dixit mon généraliste
    suite à cela je n’ai pas été chaud pour etre immuniser par ce traitement à ARN messager de Pfizer ou Moderna
    j’ai donc attendu l’arrivé sur le marché du vaccin de Janssen – Johnson & Johnson utilisant un adénovirus humain de rhinopharyngite auquel on à greffer la protéine spike de la covid-19 vaccin plus conventionnel préféré à celui de Astra -Zeneca utilisant la même technique mais à l’aide d’un adénovirus simiesque (du singe) en espérant ne pas a avoir à subir les effets secondaires de cette vaccination et être protégé à au moins 70% des formes grave de la covid-19 et de n’avoir à faire une seule injection comme pour la grippe
    j’ai constaté suite à cette vaccination la disparition d’une sinusite chronique datant de plusieurs années effet du Hazard ou impact de cet adénovirus
    en entendant parlé d’une future dose de rappel quelle à été ma surprise d’apprendre qu’elle ne se ferait qu’avec Pfizer ou Moderna et pas avec Janssen (Johnson & Johnson)
    il me faudra alors attendre l’arrivée sur le marché au cours du quatrième trimestre 2021 du vaccin de Sanofi GSK (utilisant la même technologie que pour le vaccin contre la grippe) ou le vaccin Valneva (plus conventionnel utilisant le virus de la Covid-19 neutralisé)
    la prise de risque est calculée et nous verrons d’ici 10 ans quelle sera l’évolution et les répercutions de cette crise sanitaire si cette thérapie génique (vaccination) était identique à cette expérimentation passée nous seront en présence d’une catastrophe mondiale

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici