Facteurs de risque cardiovasculaires

0
562
Facteurs de risque cardio-vasculaire
Une alimentation équilibrée et l'activité physique régulière sont des piliers de la prévention des maladies cardiovasculaires. © Adobe stock.

L’objectif de la prévention cardiovasculaire est d’essayer de supprimer ou de baisser le plus possible l’ensemble des facteurs de risque pour éviter la survenue d’un évènement cardiaque. Cette prévention s’applique spécifiquement à un individu (prévention individuelle) mais peut aussi intéresser l’ensemble de la population (prévention collective).

Quels sont les facteurs de risque des maladies cardiovasculaires ?

Les facteurs de risque qu’on ne peut pas modifier :

– L’âge
– Le sexe: Avant 65 ans, la mortalité chez les hommes est 3 à 4 fois supérieure à celle des femmes.
– L’hérédité: certains facteurs de risque sont transmis par la génétique comme certains types d’hypercholestérolémie.

Les facteurs de risques modifiables par le patient :

– Le tabac
– Le diabète
– L’hypercholestérolémie
– L’obésité abdominale
– Les facteurs psychosociaux
– L’hypertension artérielle.

Comment prévenir les maladies cardiovasculaires ?

L’objectif de la prévention dites «primaire» est de réduire l’incidence de la maladie, en dépistant et contrôlant  les différents risques avant tout accident cardiologique. Pour cela on réalise systématiquement un bilan sanguin biologique.

Les examens réalisés en prévention primaire lors de la consultation sont :
– La mesure de la tension artérielle.
– L’évaluation du taux du Cholestérol
– La consommation de tabac
– L’alimentation et l’activité physique

Que faire après un accident cardiologique ou vasculaire ?

La prévention dite «secondaire» est mise en place systématiquement après un accident cardiologique ou vasculaire. Elle vise à éviter toute récidive.

Hypocholestérolémiant.

Il permet la réduction de mortalité totale. Son traitement est caractérisé par la statine avec un objectif de taux de cholestérol (LDL) inférieur à 1 g/l.

Sevrage tabagique.

L’arrêt du tabac diminue la mortalité. Le patient peut être aidé par un médecin spécialisé en addiction et par une substitution nicotinique.

Le contrôle de la tension artérielle.

L’objectif est qu’elle soit inférieure à 14/9. Il faut d’abord privilégier les mesures hygiéno-diététiques avec le régime alimentaire. En cas d’échec du régime, les médicaments anti hypertenseurs.

La lutte contre sédentarité.

Faire du sport entraine plusieurs effets bénéfiques :

– anti-inflammatoire
– augmentation de la capacité fonctionnelle à l’effort
– favorable sur la fonction endothéliale
– diminue le risque ischémique coronarien
– limitation du retentissement psychologique,
– facilite la réinsertion professionnelle.
– réduit la mortalité  de 20-25%,

Des habitudes à prendre dès l’enfance

Toutes ces mesures préventives sont à adopter par l’ensemble de la population. L’objectif est de prendre le bon rythme dès l’enfance et l’adolescence. Ces comportements font partis de la prévention collective. Ne pas fumer, manger sainement et faire de l’exercice physique sont des comportements qui auront d’autant plus de chance d’être maintenus à l’âge adulte qu’ils auront été adoptés tôt dans l’enfance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici