Insuffisance mitrale

0
692
Insuffisance mitrale coeur rouge

Définition :

Insuffisance mitrale, en temps normal, le sang s’écoule de l’oreillette gauche du cœur vers le ventricule gauche. Quand la valve mitrale n’arrive pas à se fermer complètement, le sang repasse dans l’oreillette gauche. Ainsi, cette « fuite » est appelée insuffisance mitrale.

Causes de l’insuffisance mitrale :

  • Insuffisance mitrale chronique : Des malformations valvulaires sont donc le plus souvent responsable de l’altération de la fonction mitrale.

    Les endocardites (inflammation des structures et enveloppe interne du cœur) peuvent entraîner des ruptures de cordages et même de perforations valvulaires entraînant une insuffisance valvulaires.

    L’ischémie mitrale est également responsable d’un trouble de fonctionnalité valvulaire.
  • Insuffisance mitrale aiguë : Elle est souvent la conséquence d’une ischémie ou d’une rupture d’un élément permettant ainsi le maintien de la valvule.

Clinique de l’insuffisance mitrale :

Elle met donc en évidence plusieurs symptômes :

  • Le frémissement systolique à l’apex : le patient ressent comme une augmentation de pression dans sa cage thoracique.
  • A l’auscultation : on retrouvera un souffle au cœur : caractérisant l’insuffisance mitrale.
Insuffisance mitrale : homme au tee-shirt grIs

Examens complémentaires :

  • ECG : il peut rester longtemps normal et peut mettre en évidence une hypertrophie du cœur.
  • Radio thoracique : normale elle peut montrer une augmentation du volume du cœur (cardiomégalie) par dilatation des cavités du cœur.
  • Échocardiographie trans-thoracique : En cas d’image suspecte, le cardiologue doit décider de la réalisation d’une échographie œsophagienne permettant de voir plus en détails les valvules.
  • Coronarographie : il est systématiquement réalisé afin de rechercher un caillot au niveau coronaire.
  • Épreuves d’effort : recherche de la réponse du cœur en cas d’effort physique.

Complications :

Plusieurs complications sont alors à noter : l’endocardite infectieuse, les troubles du rythme : fibrillation auriculaire, l‘insuffisance cardiaque.

Prise en charge :

La prise en charge débute donc seulement chez les patients graves.

  • Médicale : Le traitement médicamenteux correspond au traitement des complications apparaissant suite à l’insuffisance pulmonaire.
  • Chirurgicale : Deux solutions s’offrent au chirurgien :

    Soit une plastie mitral qui consiste à reconstruire la valvule.

    Soit une prothèse valvulaire nécessitant une surveillance rapprocher avec un très gros risque de thrombose.

En savoir plus :

? Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici