Paralysie faciale périphérique

0
742
Paralysie faciale périphérique

Le nerf facial est le septième nerf crânien (VII). Il s’agit d’un nerf sensitivo-moteur. On parle d’atteinte périphérique quand la lésion affecte un neurone spécifique du tronc cérébral. C’est lié aux maladies ORL.

La paralysie faciale périphérique (PFP) se différencie de la paralysie faciale centrale par : 

  • le déficit moteur est totalement uniforme, touchant autant le territoire supérieur que le territoire inférieur de la face;
  • La paralysie est prolongée et se présente lorsque le patient est inconscient 

Généralités de la paralysie faciale périphérique 

L’atteinte périphérique est la plus fréquente des paralysies faciales. La plupart du temps, les situations qui peuvent mettre en évidence une paralysie sont le réveil et l’exposition au froid.

La description clinique est représentée par une installation brutale, isolée, qui peut être parfois précédée de douleurs mastoïdiennes et accompagnées de troubles du goût.

La plupart de ces pathologies sont liées à une réactivation du virus herpes.

Diagnostic de la paralysie faciale périphérique 

Il s’agit d’un diagnostic d’élimination, c’est à dire qu’avant de pouvoir poser le diagnostic, il faut éliminer toutes les causes graves pouvant causer une paralysie.

On élimine une cause tumorale qui peut être investiguée par un examen spécifique du tympan à l’autoscope.

Évolution de la paralysie faciale périphérique

Ces paralysies sont le plus souvent incomplètes. Le restent du temps elles récupèrent rapidement environ 3 à 10 semaines plus tard.

Les paralysies complètes représentent environ 20% des atteintes.

Après 6 mois, si nous ne retrouvons pas de récupération, la bénignité sera remise en question. 

Paralysie faciale périphérique femme

Les causes de la paralysie faciale périphérique

  • Les traumatismes du rocher, otorrhée, écoulement de l’oreille.  
  • La tumeur de l’angle ponto cérébelleux 
  • La sclérose en plaque.
  • La sarcoïdose. 
  • Le diabète

Les causes infectieuses : 

  • Le zona du ganglion géniculé, virus de la même famille que la varicelle 
  • Les otites,
  • La meningoradiculite, 
  • La maladie de Lyme, 
  • Le VIH 

Traitement de la paralysie faciale périphérique

La prise en charge passe par la corticothérapie précoce et intense.

Le traitement antiviral par valaciclovir peut être discuté, seulement s’il est précoce. Les formes graves nécessitent la décompression chirurgicale du VII 

Les traitements mécaniques sont également à utiliser comme par exemple les massages et les mouvements faciaux pour maintenir le tonus.

En savoir plus :

? Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici