Toux Chronique

0
479
Toux chronique femme

Définition

Une toux chronique se définit par une toux d’une durée supérieure à 3 semaines sans tendance à l’amélioration.
On parle de toux chronique native s’il n’y a pas de contexte causal connu.

Par ailleurs, la définition de la durée « officielle » d’une toux chronique est arbitraire.

L’essentiel est donc d’éliminer de la définition des toux chroniques toutes les toux post-infectieuses qui rentrent en général dans l’ordre rapidement (< 3 semaines) et qui ne nécessitent aucune investigation.

Physiopathologie d’Une Toux Chronique

La toux reste un arc réflexe déclenché à partir de nombreux récepteurs :

Trois types de récepteurs demeurent actuellement identifiés, différents selon les zones réflexogènes considérées :

  • Des récepteurs d’irritation localisés au niveau du conduit auditif externe, du larynx, de la trachée et des grosses bronches,
  • Ainsi que des récepteurs des terminaisons muqueuses au niveau des parois alvéolaires et des petites bronches
  • Ou encore des récepteurs d’irritation localisés au niveau du péricarde, de la plèvre et du diaphragme.

Globalement, les récepteurs des grosses voies aériennes réagissent surtout à des stimuli mécaniques : irritation, corps étranger, inflammation.

Toux chronique : homme agée

Retentissement Et Facteurs de Gravité

Les patients atteint de toux peuvent alors être l’auteur de nuisance sociale entraînant un retentissement psycho-social.

Les évènements de toux à répétition peuvent causer une fracture de cote, une douleur musculaire aiguë, une révélation ou alors une majoration d’une hernie.

Des pertes d’urines peuvent être retrouvées chez les patients ayant cette pathologie.

On retrouvera d’autres signes généraux tels que :

  • Les céphalées,
  • La perte de connaissance,
  • Ou encore les hémorragies sous-conjonctivales…

Des Signes de gravité sont à rechercher systématiquement :

  1. une altération de l’état général,
  2. Un syndrome infectieux,
  3. une dyspnée d’effort (gêne respiratoire),
  4. Cracher du sang ou du mucus teinté de sang en toussant,
  5. Apparition ou modification de la toux chez un fumeur,
  6. Dysphonie : fait d’être enroué,
  7. Dysphagie : sensation de gêne ou de blocage lors du passage des aliments dans la bouche, le pharynx ou l’œsophage.
  8. Fausses routes,
  9. Adénopathie cervicale : gonflement des ganglions du cou.

Les Causes d’Une Toux Chronique

Le tabagisme est la principale cause de la toux chronique. Chez un adulte jeune le tabagisme chronique doit faire étudier un bilan ORL et pneumologique dès la première consultation chez son médecin ;

Les causes médicamenteuses:

  • Inhibiteurs d’enzyme de conversion : apparition en 1 semaine après sa prise et disparition à l’arrêt en 2 à 8 jours. Si la toux persiste 6 semaines, une cause différente doit être recherchée.
  • Les bétabloquants (y compris les collyres): surtout chez les sujets atteints d’allergie.

Les patients asthmatiques soignés par aérosols. La toux peut être la seule manifestation d’un asthme.

Le froid ou brouillard peuvent également entraîner une toux.

Et enfin la coqueluche qui est une infection à Bordetella pertussis, une bactérie avec des formes graves qui surviennent chez le nourrisson. Chez l’adulte, les symptômes de la coqueluche sont beaucoup moins présents que chez le nourrisson.

toux chronique : homme qui tousse

Les Examens Complémentaires

Le seul examen à faire systématiquement est la radio pulmonaire. Elle permet de nous orienter sur le diagnostic.

Prise En Charge d’Une Toux Chronique

Le traitement doit avant tout être la recherche de la cause de la toux chronique.

Si la cause est traitée, la toux va disparaître.

L’arrêt de tout tabagisme actif ou passif doit demeurer imposé pour viser une amélioration de la symptomatologie.

En cas de toux sèche. On traite les patients seulement si la toux reste invalidante.

  • Les antihistaminiques anticholinergiques.
  • Les opiacés comme par exemple la morphine.

Attention aux nombreux effets indésirables, la prescription de ces traitements se fera lors d’un accompagnement thérapeutique de courte durée.

En cas de toux productive :
Ce sont des traitements de confort d’efficacité très discutée : les mucomodificateurs.

Il est à noter que le traitement vraiment efficace est la kinésithérapie respiratoire avec toux dirigée et expiration forcée.

En savoir plus :

? Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici