Tabagisme

0
970
Tabagisme : No à la cigarette !

Le tabagisme est directement lié aux poumons !

Les trois types de fumée

Courant primaire: inhalé par le fumeur.
Le courant secondaire: qui s’échappe de la cigarette avec des taux de toxines plus élevés ➡ Ainsi, la cause majeure de tabagisme passif.
Et le courant tertiaire: rejeté par le fumeur.

La composition principale du tabac :

  • goudrons dont benzopyrène (cancérogène)
  • nicotine (faible toxicité, rôle majeur dans la dépendance, drogue plus puissante licite)
  • monoxyde de carbone
  • cadmium (métal lourd avec accumulation de dose durant toute la vie)
  • nitrosamines (cancérogènes)

Dépistage

Intensité du tabagisme

La Durée : facteur le plus lié au risque de cancer du poumon

Intensité actuelle : facteur le plus lié au risque de thrombose

Nombre de paquets-années : Facteur le plus lié au risque de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). En effet, c’est une maladie chronique inflammatoire des bronches et d’athérosclérose.

LA DURÉE D’EXPOSITION EST PLUS IMPORTANTE QUE L’INTENSITÉ SUR NOMBRE DE PAQUETS FUMÉES À L’ANNÉE !

Tabagisme : un paquet de cigarette !

Mesure de la dépendance

Dépendance : psycho-comportementale, gestuelle, nicotinique,
Craving : Pulsion à consommer du tabac (reflet donc de la dépendance psychologique et comportementale)
Rechercher codépendances : alcool, autres drogues.

Test de la dépendance nicotinique ! Ainsi, nous retrouvons deux principales questions :

  • nombre de cigarettes fumées par jour ?
  • délai entre le lever et la première cigarette ?

Pour évaluer l’intérêt de l’utilisation de substituts nicotiniques :

Taux de CO = 3 + nombre de cigarettes fumées par jour

Exemple : 6 cg = 9 ppm, 1 paquet = 23 ppm

Complications du tabagisme

Causes de décès par ordre de fréquence :

  • cancers du poumon : tabac responsable de 90% des cancer broncho-pulmonaire chez les fumeurs. Ainsi que 25% des non-fumeurs (secondaire).
  • maladies cardio-vasculaires.
  • maladies de l’appareil respiratoire.
  • cancer des voies aérodigestives supérieures et de l’œsophage.
  • cancers de la vessie, du pancréas, du rein, du col utérin.

Maladies cardio-vasculaires :

  • angine de poitrine et infarctus du myocarde,
  • AVC,
  • anévrisme de l’aorte,
  • AOMI : artériopathie oblitérante des membres inférieurs, atteinte des artères des membres inférieurs.

Les Cancers

  • poumon,
  • larynx, pharynx, bouche,
  • vessie,
  • œsophage,
  • participation aux cancers: rein, pancréas, col de l’utérus, et aussi le sein.

Les Maladies Respiratoires en dehors du cancer:

  • BPCO,
  • aggravation de l‘asthme,
  • augmentation du risque de pneumopathie et de tuberculose,
  • histiocytose langerhansienne (rare mais uniquement chez le fumeur) (par contre pneumopathie d’hypersensibilité et sarcoïdose plus rare chez le fumeur)
  • ainsi une augmentation du risque de fibrose interstitielle diffuse ou de syndrome d’apnées du sommeil.

Pathologies de la grossesse et de la petite enfance:

  • placenta prævia : localisation anormale du placenta ! Qui peut être donc responsable d’hémorragies sévères au cours du troisième trimestre de la grossesse.
  • faible poids de naissance,
  • mort inexpliquée du nourrisson,
  • pathologies infectieuses bénignes de la petite enfance,
  • Risque pour l’enfant de rhinite, asthme et BPCO ultérieure.

Maladies digestives:

  • pathologies œsophagiennes,
  • ulcère gastrique et duodénal,
  • aussi des maladies du pancréas,
  • aggrave les hépatite et la maladie de Crohn (diminue le risque de RCH) ?

Autres maladies non cancéreuses:

  • DMLA (HTA : hérédité, tabac, âge),
  • kératite (surtout si port de lentilles),
  • acné juvénile,
  • retard de cicatrisation,
  • retard à la consolidation osseuse après chirurgie (pseudarthrose),
  • aussi, agueusie, anosmie…

Risques du tabagisme passif :

  • Une augmentation de 25% du risque de cancer bronchique,
  • Augmentation de 25% des maladies cardio-vasculaires +++,
  • Aussi, l’augmentation du risque de mort subite du nouveau-né,
  • Ainsi, que l’aggravation de l’asthme et de la BPCO,
  • augmentation du risque d’infection respiratoire notamment chez le nourrisson.
tabagisme : la cigarette électronique

Prise en charge

Produits disponibles

Substituts nicotiniques

  • 1 cigarette correspond à 1 mg de nicotine.
  • Donc 1 paquet par jour = 20 mg de nicotine de substitution.

L’Assurance maladie rembourse 150€ par an de produit de substitution nicotinique

Par patch

De 16h (femme enceinte, insomnies) ou de 24h (forte envie de fumer au réveil). Ils sont donc à coller à des endroits différents à chaque fois afin d’éviter d’éventuelles irritations.

Forme orale

Nous avons donc la gomme, qui est un comprimé sublingual ou encore à sucer, inhaleur.
Il y a également la posologie à adapter à la dépendance. Aussi pour les sujets très dépendants, deux patch + des formes orales
A adapter à l’heure de la première cigarette.
Pas de danger à utiliser de forte dose (ni à fumer en même temps) tant que l’envie de fumer persiste.

Il y a cependant des signes de surdosage: impression d’avoir trop fumé, nausées, tachycardie (cède rapidement à l’arrêt)
Ainsi que des effets indésirables: dépression, perturbation du sommeil !

Cigarette électronique

Aucune combustion : pas de substances cancérogènes

Peut ainsi être utilisé avec les substituts nicotiniques pour faciliter l’arrêt !

Mais inconvénients potentiels :

Elle n’est pas plus efficace pour le sevrage que les substituts nicotiniques. Peut aussi contribuer à renormaliser l’acte de fumer. C’est également, la porte d’entrée vers le tabagisme pour les plus jeunes.

Médicaments de prescription

Vérénicline (Champix)

Agonistes partiels des récepteurs nicotinique

  • Arrêt durant la deuxième semaine de traitement
  • Durée du traitement: 3 mois, toutefois, il y a une prolongation possible de 3 mois.
  • Effets indésirables: nausées, troubles du sommeil, dépression, aussi le risque cardiovasculaire

Bupropion (Zyban)

Inhibiteur de la recapture de la noradrénaline et dopamine !

  • Durée du traitement: deux mois
  • Effets indésirables : risque de convulsion si surdosage, polyneuropathie, HTA
  • CI: ATCD d’épilepsie (absolue), trouble du comportement alimentaire, suicide, aussi l’auto-agressivité
Arrêter de fumer : calendrier avec cigarette

Prise en charge personnalisée

Fumeur non dépendant ou non quotidien

Il n’y a pas de médicaments. Cependant, vous pouvez recevoir des conseils et entretien motivationnel voire formes orales de substitution nicotinique.

Fumeur dépendant atteint d’une autre maladie chronique

Prévention secondaire sans délai quelle que soit la motivation du patient,

Éducation thérapeutique: données factuelles, maladies, ainsi que les traitements,
Prise en charge psychologique : thérapie cognitivo-comportementale (TCC) ou autre psychothérapie,

Médicaments: substituts nicotiniques ou varénicline ou buproprion.

Fumeur dépendant non atteint d’une maladie chronique

Arrêt du tabac sans délai conseillé.

Peut se faire par étapes, du renforcement de la motivation à l’arrêt.

Prévenir la prise de poids en jouant sur les comportements alimentaires pendant et après l’arrêt.

Prévention des récidives

TCC, appel de Tabac Info Service, consultations de rappel

Valorisation de l’arrêt: normalisation du CO, du risque thrombotique, de la microcirculation, de l’odorat, de l’hypersécrétion bronchique
Identification des situations à risque de rechute: soir, prise d’alcool, émotion forte

Anticipation de toutes les situations à risque: disposition des substituts nicotiniques, éloignement de toute cigarette, déclaration de domicile non-fumeur

En savoir plus :

? Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici