Traumatisme thoracique

0
1010
Traumatisme thoracique douleur

Physiopathologie

La majorité des traumatismes du thorax sont principalement dus à des accidents de la voie publique, parfois à une chute ou une agression.

En général, ces accidents sont graves et nécessitent une hospitalisation et prise en charge en urgence. 

Mécanisme des lésions d’un Traumatisme thoracique

Nous serons souvent en présence d’un choc direct. En effet, le choc pourra entrainer des lésions thoraciques ou des lésions du système respiratoire directement.

Le pronostic vital du patient peut être en jeu : l’accident va donc entrainer une hypoxémie (diminution de la quantité d’oxygène dans le sang) ou des troubles circulatoires. 
L’objectif reste donc de faire un examen minutieux à la recherche de lésions.

Conséquences d’un Traumatisme thoracique

Il va ainsi y avoir plusieurs défaillances du corps : 

  • Le choc hypovolémique (diminution rapide du volume sanguin) par hémorragie.
  • Le choc cardiaque : arrêt du cœur  souvent lié à une désinsertion valvulaire.

Des lésions pariétales : 

  • Fractures costales : lésions fréquentes, pouvant concerner 1 ou plusieurs côtes. Aussi, les fractures des 2 premières côtes traduisent généralement un choc violent et doivent faire rechercher une lésion de l’aorte et des troncs supra-aortiques.
  • Complications des lésions pariétales : limitation de l’amplitude des mouvements thoracique respiratoire associée à une douleur lors de ces mouvements, aggravant l’encombrement bronchique et la diminution d’oxygénation alvéolaire.

Des lésions d’embrochage sur fracture de côtes : pneumothorax, hémothorax, hémopneumothorax, contusion pulmonaire. Aussi, la consolidation reste obtenue en 3 semaines.

Traumatisme thoracique radiographie

Diagnostic d’un Traumatisme thoracique

  • L’examen clinique doit mettre en évidence une déformation des arcs costaux qu’on retrouve à la palpation. Ainsi, une limitation des mouvements respiratoires.  
  • La confirmation sera apportée par une radiographie du thorax face.

Les examens paracliniques essentiels réalisés :

  • Un bilan biologique complet doit rester prélevé au plus vite :  groupe sanguin et RAI, NFS, gaz du sang artériel, lactates artériels, ionogramme sanguin .
  • Radiographies de thorax, du Bassin et rachis cervical.
  • Le scanner thorax-abdomen et pelvis sera réalisé systématiquement+++ , avec injection de produit de contraste et visualisation de l’aorte thoracique 

Ces examens permettront ainsi d’initier un traitement spécifique précoce.

Traitement

L’antalgie est primordial avec la prescription d’antidouleurs de palier 1 : paracétamol et si nécessaire de palier 2 : TRAMADOL ou ACUPA N
En cas de choc hémorragique : il faudra se préparer à l’éventualité de la transfusion.

Si une tamponnade reste présente (sang dans les parois du cœur qui le comprime) : ponction évacuatrice.

Par ailleurs, la morphine peut être utilisée si les patients ne sont pas soulagés. 

 Une surveillance continue de la fréquence cardiaque, de la pression artérielle et de la saturation artérielle en oxygène demeure nécessaire.

En savoir plus :

? Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici