Nestlé reconnaît que 60% de ses produits ne sont pas bons pour la santé

1
21492
Nestlé reconnaît que 60% de ses produits ne sont pas bons pour la santé
Nestlé reconnaît que 60% de ses produits ne sont pas bons pour la santé. © Adobe Stock

Le géant de l’alimentaire suisse reconnaît que plus de 60% de ses grands produits de consommation et boissons ne répondent pas à “la définition de santé”. Un information rapportée par le “Financial Times” lundi 31 mai. Quels sont ces produits épinglés par le groupe lui-même ?

« Certaines de nos catégories ne seront jamais saines »

Document interne de Nestlé

C’est un document qui aurait dû rester en interne. Dans une présentation interne diffusée aux cadres dirigeants, Nestlé reconnaît que plus de 60% de ses grands produits de consommation et boissons ne répondent pas à «la définition de santé». De plus, «certaines de nos catégories ne seront jamais sain», quelle que soit la façon dont le groupe les reformule, rapporte le document que le Financial Times s’est procuré.

A lire aussi : Où se cache le sel dans votre assiette ?

Des confiseries et des boissons trop sucrées

Selon les informations relayées par le journal économique britannique, le chiffre de 60% évoqué dans la présentation concerne seulement une partie des produits du groupe suisse. Ce sont les confiseries et les boissons trop sucrées qui sont pointées du doigt. Ni la nutrition infantile, ni les produits pour animaux de compagnie, le café ou encore la nutrition médicale ne sont épinglés comme « mauvais pour la santé ».

A lire aussi : La tomate : un super légume-fruit ?

Nouvelle stratégie santé

Une porte-parole de Nestlé a mis en avant les efforts du groupe au cours des deux dernières décennies pour réduire la teneur en sucre et sodium. Selon les chiffres de l’entreprise, cette diminution est «d’environ 14-15% au cours des sept dernières années». La porte-parole a affirmé que la stratégie du groupe s’orientait vers des aliments plus sains. Qui sont justement dans l’air du temps…

Source : « Nestlé document says majority of its food portfolio is unhealthy », article (payant en anglais) du Financial Times

En savoir plus :

Article précédentCovid-19 : les 16-17 ans vont bientôt être vaccinés en France
Article suivantSe lever plus tôt pour prendre soin de sa santé mentale

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici