Dépression : les seniors cherchent des solutions par eux-mêmes

0
112
Dépression : les seniors cherchent des solutions par eux-mêmes

Selon une nouvelle étude américaine, deux tiers des plus de 65 ans, en cas de dépression, se soigneraient par eux-mêmes plutôt que de consulter un professionnel de santé. Des chiffres inquiétants, notamment en cas de dépression chronique car les répercussions sur la santé sont nombreuses et délétères. On vous explique tout.

La dépression ? « Pas si grave »

Certes, l’étude est américaine. Leur système de santé est loin d’être comparable au nôtre. Aux Etats-Unis les médicaments sont payants, les consultations médicales ne sont pas remboursées, il faut signer des chèques pour se faire hospitaliser. Toutefois, les résultats de l’étude parue dans The Lancet trouve aussi un écho dans nos territoires. Selon un récent sondage (le GeneSight Mental Health Monitor*) 61% des Américains ne traiteraient pas la dépression car « ce n’est pas si grave ». Et 39% pensent qu’ils pourraient gérer cela seuls, sans l’aide d’un professionnel. Or les traitements sont efficaces dans 70 des cas, rappelle l’Inserm.

Outre-Atlantique comme en France, la raison n’est pas seulement financière mais aussi psychologique. « Nous avons constaté que les personnes âgées ont encore beaucoup de mal à admettre qu’elles souffrent de dépression », expliquent les auteurs du sondage.

Des troubles persistants

«La dépression est une maladie qui peut et doit être traitée», font remarquer les chercheurs. Les conséquences d’une dépression sont insidieuses et pas immédiatement palpables. En s’installant doucement dans le quotidien, elle se font passer pour les effets « normaux » du vieillissement alors qu’il n’en est rien :

  • -fatigue persistante souvent le matin.
  • -trouble de l’appétit avec perte de poids.
  • -troubles du sommeil avec insomnie.
  • -troubles de l’attention, de la concentration et de la mémoire.

Enfin, la dépression est un facteur de suicide important. Selon les chiffres de l’Inserm, entre 5 et 20 % des personnes dépressives passent à l’acte. En France, une personne sur 5 souffrira d’une épisode dépressif au moins une fois dans sa vie.

Source : GeneSight Mental Health Monitor, 16 novembre 2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici