Amaigrissement

0
1223
amaigrissement : docteur et balance

Définition de l’amaigrissement

L’amaigrissement correspond à une perte de poids lié à l’endocrinologie. En effet, il peut être volontaire ou non. Les conséquences de l’amaigrissement sont :

  • la sarcopénie : diminution des capacités musculaires,
  • le lanugo : duvet qui recouvre donc le corps,
  • l’acrocyanose : maladie vasculaire qui touche ainsi les extrémités (doigts et des orteils).
  • les signes carentiels : la peau sèche, les ongles cassants,
  • aussi les signes neurologiques.

Les causes organiques de l’Amaigrissement

  • Les affections digestives : la maladie inflammatoire chronique intestinale, la maladie cœliaque, la pancréatite, l’ulcère, l’ischémie mésentérique.
  • Les cancers qui sont une cause fréquente.
  • Les maladies auto-immunes qui selon le contexte peuvent entrainer un amaigrissement comme la maladie de Horton.
  • Les infections aigües, ou chroniques: la tuberculose, la maladie de Whipple, les endocardites lentes.
  • Les pathologies chroniques évolutives: l’insuffisance cardiaque, respiratoire, hépatique, rénales au stade avancé. Aussi, la maladie de parkinson, également les démences. Ainsi que l’éthylisme.

Les causes psychogènes et psychosociales

  • psychiatrie : syndrome dépressif, accès maniaque, syndrome délirant,
  • anorexie mentale,
  • précarité économique, isolement,
  • la polymédication.
  •  
Amaigrissement : syndrome depressif

Clinique Amaigrissement

La pesée et le calcul de l’indice de masse corporel sont aussi systématiques à chaque consultation.

L’examen doit rechercher

  • une fièvre,
  • des sueurs nocturnes à la recherche d’éléments infectieux,
  • une hémopathie ou un cancer solide pouvant être aussi aidé par une scanner thoracique,
  • une tachycardie régulière ainsi lors de la recherche d’une hyperthyroïdie,
  • une insuffisance cardiaque ou respiratoire,

L’étude de la déglutition et également l’examen neurologique complet.

L’inspection buccale et état dentaire

Prise en charge de l’Amaigrissement

Avant tout traitement une réévaluation 3 mois plus tard reste ainsi toujours réalisée.

En cas de persistance de l’amaigrissement, l’élargissement du bilan avec

  • le dosage du cortisol plasmatique à 8h,
  • la sérologie VIH,
  • les auto-anticorps anti nucléaires à la recherche d’un lupus.

Le traitement consistera donc à traiter les causes. En effet, en cas d’amaigrissement idiopathique, une simple surveillance sera donc effectuée permettant de diagnostiquer les pertes de poids excessives.

En savoir plus :

? Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici