Trouble de la personnalité

0
1233
trouble de la personnalité : jeune femme brune

Définition du trouble de la personnalité

La personnalité désigne ce qu’il y a de stable et unique dans le fonctionnement psychologique d’un individu : il s’agit d’une intégration psychologique, émotionnelle et cognitive. En effet, la personnalité permet d’avoir une certaine stabilité et prend en compte la perception de la vie et les interactions sociales.

Les personnes les plus vulnérables peuvent avoir des troubles de la personnalité.

Il ne s’agit pas d’un trouble psychiatrique banal car la personnalité va s’exprimer en fonction des situations sociales et peuvent apparaître de manière fortuite et se différencier des états antérieurs.

Environ 10 % de la population générale demeure concernée. Aussi, chacun des troubles de personnalité concerne entre 1 et 3 % de la population générale. Le plus fréquent reste la personnalité borderline.

NOTA BENE : On différencie la personnalité du caractère. Ainsi, le caractère correspond à un versant de la personnalité déterminé par les expériences de vie, pouvant évoluer au court du temps.

Evolution des troubles

Les troubles de la personnalité ont un impact marqué sur la qualité de vie des patients et leur insertion socio-professionnelle. Aussi, leur évolution dépend largement des pathologies psychiatriques associées. En général, son état est stable.

Le trouble de personnalité paranoïaque

Elle se décrit par une méfiance généralisée pour les personnes, une hypertrophie du moi, une rigidité dans les décisions et une altération dans les prises décision. Un sujet peu émotif.

Le trouble est fluctuant ce qui permet de le différencier d’une schizophrénie.  

trouble de la personnalité  : paranoiaque

Le trouble schizoïde

Ce sont des personnes qui préfèrent être seules, évitent les relations avec les autres, et restent également très réservées sur leurs émotions. Elles paraissent « froides ».

Le syndrome d’Asperger peut être un diagnostic différentiel. Néanmoins chez ces patients les troubles relationnels restent beaucoup plus marqués. 

Le trouble schizothymique

Il demeure marqué par des croyances bizarres avec un intérêt pour la science-fiction, les superstitions? le paranormal et les univers magiques. En effet, ces personnes sont souvent très solitaires avec un faible gout pour les relations sexuelles.

Le trouble de personnalité antisociale

Il reste équivalent au psychopathe, caractérisé par une impulsivité, un refus de respect des normes sociales , un abus des transgressions et la manipulation des gens.

Les antécédents avec les forces de l’ordre sont très nombreux chez ces personnes car elles aiment cultiver la transgression. Leur espérance de vie reste diminuée car elles peuvent mourir d’une mort accidentelle à cause d’une transgression ou d’un suicide.

trouble de la personnalité : antisociale

Le trouble de personnalité borderline

Caractérisé par trois grandes dimensions fondamentales d’instabilité :

  • la personne va osciller entre une émotion plutôt normale et une tristesse intense avec un sentiment chronique de vide ;
  • une instabilité interpersonnelle majeure marquée par des relations intenses et chaotiques à la fois une idéalisation puis un dégout des relations. Elles se plaignent d’un sentiment d’abandon.
  • une incompréhension de l’image de soi.

On retrouve souvent des scarifications, tentative de suicide.

Le trouble de personnalité histrionique

C’est ce qu’on appelait anciennement hystérique. C’est une personnalité qui demande beaucoup d’affection, très théâtrale  avec des réactions extrêmement excessives dans leurs interactions sociales.

L’objectif de cette personnalité sera donc d’attirer l’attention, en étant séductrice, très entreprenante dans des situations inappropriées.

Elles demeurent souvent à risque de suicide, et malheureusement sont très mal prises en charge car elles peuvent être cataloguées souvent de « comédiennes » à tort. Cette attitude se fait de manière inconsciente

trouble de la personnalité : histrionique

Le trouble de la personnalité dépendante

Il s’agit d’une personne nécessitant un soutien d’autrui sans arrêt. Les décisions, les responsabilités sont difficiles à prendre et ces personnes demandent sans arrêt l’apport d’une autre personne pour la prise de décision. Elles ont tendance à se dévaloriser.

Elle n’expose que très rarement son avis, elle reste souvent très réservée.

En savoir plus :

? Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici