Tumeur osseuse

0
1149
Tumeur osseuse : radio des os

Le tissu osseux peut donner lieu au développement de tumeurs osseuses primitives dont certaines sont bénignes et d’autres malignes.
On peut les découvrir à tous les âges.
Elles peuvent être primitives ou se déclarer dans un processus métastasique.

Circonstances de révélation de tumeur osseuse

Les tumeurs osseuses peuvent se manifester par des douleurs osseuses. Des signes neurologiques de type radiculalgie ou compression médullaire dans le cadre des tumeurs vertébrales. On peut alors observer une tuméfaction osseuse ou des parties molles qui entourent la zone.

L’imagerie présente une place primordiale dans le diagnostic :

  • Radiographie : ostéolyse.
  • Scanner très détaillé dans la description osseuse pathologique.
  • IRM plutôt utilisée pour les extensions dans les parties molles ou les compressions neurologiques.

L’examen clinique nous oriente vers le caractère bénin ou malin de la tumeur :

  • Une évolution lente, sans douleur, nous oriente surtout vers une tumeur bénigne ;
  • Les douleurs plutôt inflammatoires, d’augmentation rapide avec des signes de compression nerveuse associé à des signes systémiques (fièvre, perte de poids anorexie) nous oriente vers une malignité.

En cas de tumeurs bénignes aucune anomalie biologique n’est retrouvée.

La présence d’un syndrome inflammatoire (VS, CRP) ou d’une hypercalcémie sera donc évocatrice de lésions malignes.

Tumeur osseuse : IRM

Examens Complémentaires d’une tumeur osseuse

L’IRM est actuellement l’examen de référence, permettant de caractériser plus précisément la tumeur, sa topographie et son extension éventuelle dans les parties molles.

La tomodensitométrie peut ainsi préciser les caractères de l’atteinte osseuse

Aussi, la scintigraphie squelettique au technétium permet de rechercher les hyperfixations osseuses multiples, orientant alors vers un processus tumoral métastatique

La biopsie par voie percutanée sous contrôle radiographique ou scanographique ou par voie chirurgicale est l’examen clé du diagnostic. Elle sera ensuite analysée afin de rechercher une atteinte maligne ou bénigne.

Les Tumeurs Osseuses Bénignes

La radiographie nous renseigne sur son caractère offensif pour le patient.
Aussi, on retrouve plusieurs types :

  • Le fibrome non ossifiant rencontré chez les enfants et les adultes jeunes,
  • L’ostéochondrose, qui touche la métaphyse osseuse et se dirigeant vers la diaphyse. Elle est asymptomatique.

Prise en charge des tumeurs osseuses primitives bénignes. En effet, le traitement des tumeurs primitives bénignes est généralement simple :

  • respect des exostoses asymptomatiques;
  • surveillance de l’évolution de la lésion.
  • chirurgie pour les localisations douloureuses ou qui risquent de fracturer l’os.

Les tumeurs osseuses malignes

L’ostéosarcome est la tumeur primitive la plus souvent en cause. Ainsi, il demeure localisée le plus souvent près du genou.

Les critères de malignité radiologiques restent généralement facilement mis en évidence et doivent faire adresser le jeune patient en milieu spécialisé où sera pratiqué un bilan d’extension par IRM sur l’os atteint.

Le traitement chirurgical est encadré par une polychimiothérapie à base de méthotrexate, qui a transformé le pronostic (guérison à cinq ans dans plus de 75 % des cas).

En savoir plus :

? Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici