Hypercalcémie

0
189
Hypercalcémie : échantillons

Définition de l’hypercalcémie

L’hypercalcémie est un taux excessif de calcium dans le sang. C’est un problème clinique fréquent. 10 % des hypercalcémies sont asymptomatiques (sans symptômes apparents). C’est une maladie liée à la néphrologie.

40 à 45 % du calcium est lié aux protéines, principalement à l’albumine. Ainsi, il reste très important de contrôler le taux de calcium associé à celui de l’albumine.

L’hypercalcémie sévère ou d’installation rapide s’accompagne de signes généraux, de troubles digestifs et de manifestations neuropsychiques souvent déroutantes.

Les causes de l’hypercalcémie

L’ hypercalcémie doit faire évoquer deux diagnostic principaux :

  • l’hyperparathyroïdie primaire (maladie endocrinienne). C’est donc la cause dans 90 % des cas des patients en ambulatoire ;
  • Les maladies cancéreuses. Ainsi, cela concerne surtout les patient hospitalisés en phase terminale. Il va donc s’agir le plus souvent des cancers métastatiques du  sein, du poumon, du rein, de la thyroïde et des testicules.

Examen clinique

  • Les troubles digestifs sont les signes cliniques les plus fréquents. Ils se décrivent alors par l’anorexie, les nausées et des vomissements.
  • Le patient ressent également une asthénie (grande fatigue).
  • Apparition de troubles neuropsychologiques avec les déficits cognitifs.
  • Troubles de l’humeur peu spécifiques : une confusion, des épisodes hallucinatoires ou psychotiques et même le coma.

L’hypercalcémie entraine une dysfonction rénale. Le patient a très envie de boire 🧃et va plusieurs fois par jours uriner. Une réaction paradoxale peut également être observée avec une insuffisance rénale aiguë, alors que 24h avant le patient allait uriner plusieurs fois par jour.

Hypercalcémie : prélèvement de sang

Examens complémentaires

Un seul examen complémentaire est donc indispensable devant une hypercalcémie : l’électrocardiogramme. Cet examen d’enregistrement électrique du cœur 💗 permet de rechercher ainsi des troubles du rythme pouvant être entrainé par l’excès de calcium.

Traitement

Le premier objectif est la diminution de l’absorption intestinale du calcium.  Les Glucocorticoïdes permettent donc une diminution de son absorption.

Le phosphore par voie orale. Il permet aussi de complexer le calcium dans le tube digestif. Malheureusement il reste souvent mal toléré.

Augmentation de l’élimination urinaire du calcium

Augmenter les apports de sodium, chlore, eau et calcium au niveau du rein peut bloquer les processus de réabsorption . En effet, en rajoutant un diurétique comme les furosémides, on élimine facilement les différents éléments dont le calcium.

En pratique, l’hydratation du patient par du sérum salé puis introduction d’un diurétique avec une supplémentation en potassium et en magnésium. Enfin les bisphosphonates permettront de ne pas libérer le calcium de l’os dans le sang. En effet les os relâchent sans arrêt du calcium de manière naturelle dans le sang.

En savoir plus 👇

🔔 Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale 🔔

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici