Diagnostic d’un cancer

0
Diagnostic d’un cancer

Première cause de mortalité en France, le cancer peut se développer pour plusieurs raisons : comportementales, environnementales mais aussi à cause de notre patrimoine génétique. Le diagnostic d’un cancer n’est pas immédiat, il nécessite de mener plusieurs examens : cliniques, biologiques et d’imagerie.

Les dépistages des cancers visent à diagnostiquer au plus tôt la maladie pour augmenter les chances de survie. Dans certains cas, le dépistage peut même permettre d’éviter l’apparition du cancer grâce au repérage et au traitement d’une anomalie qui aurait pu mal évoluer.

L’examen clinique pour le diagnostic du cancer

L’examen clinique est mené par un médecin, souvent le médecin généraliste du patient. Il constitue une étape fondamentale dans l’élaboration du diagnostic du cancer. Le médecin :

  1. Mesure le pouls.
  2. Prend la tension.
  3. Ecoute la respiration.
  4. Pratique un examen approfondi de la région potentiellement atteinte : sein, bouche, gorge, parties génitales…

L’examen biologique

Un bilan sanguin et/ou urinaire complète le premier bilan clinique. Ils mesurent les paramètres qui donnent une indication sur l’état de santé du patient. Ils informent également des marqueurs tumoraux éventuellement présents.

Les marqueurs sont des molécules formées en petite quantité par des cellules normales mais qui se retrouvent produites en excès par des cellules tumorales. Une fois passés dans la circulation sanguine ou les urines, ces marqueurs peuvent être dosés. Les marqueurs tumoraux peuvent aussi être produits en excès lors de certaines maladies non cancéreuses.

L’imagerie médicale

Les différentes techniques d’imagerie médicale permettent aux médecins de vérifier la présence d’une tumeur, sa taille, sa forme, son activité métabolique et sa localisation exacte.

Quelles sont ces techniques ?

  1. La radiographie observe plus généralement le thorax, l’abdomen et les seins.
  2. L’échographie permet d’observer à travers la peau grâce aux ultrasons.
  3. Le scanner permet d’aller voir des organes plus difficiles d’accès : pancréas, foie, poumon, rate, vessie, reins.
  4. L’IRM.
  5. La scintigraphie observe le fonctionnement des organes.
  6. Le Pet-Scan ou TEP visualise très précisément le fonctionnement des organes.
  7. La biopsie confirme le diagnostic et précise la nature des lésions cancéreuses.

Le bilan d’extension pour le diagnostic d’un cancer

Son objectif est de préciser l’état d’avancement de la maladie, ce qui est important si elle s’est propagée dans les organes.

Ce bilan permet à l’équipe médicale d’évaluer le stade du cancer afin de déterminer une stratégie thérapeutique.

Source : Fondation Arc pour la Recherche sur le Cancer ; Institut National du Cancer

En savoir plus

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici