Bilan gastro-intestinal

2
5236
Bilan gastro intestinal

Le gastro-entérologue étudie l’appareil digestif afin de traiter les maladies qui lui sont associées. Le gastro-entérologue est spécialisé dans l’hépatologie (traitement des pathologies du foie) et la proctologie (pathologies du rectum et de l’anus).

Les organes examinés par le gastro-entérologue sont :

  1. L’estomac.
  2. L’intestin grêle.
  3. Le rectum et l’anus.
  4. Le gros intestin.
  5. Les glandes digestives.

Quand consulter un gastro-entérologue ?

Si l’on se plaint régulièrement de brûlures d’estomac, de constipation, de ballonnements, de diarrhées, et dès que l’on constate des vomissements rouges ou de selles noires, il est indispensable de consulter. Les douleurs aigües et persistantes doivent également être un signe pour consulter rapidement.

Les symptômes qui touchent les organes digestifs peuvent indiquer une maladie, des problèmes circulatoires ou d’élimination :

  1. Occlusion intestinale.
  2. Maladie de Crohn.
  3. Un ulcère gastrique ou duodénal.
  4. Une cirrhose.
  5. Des polypes intestinaux.
  6. Le syndrome de l’intestin irritable.
  7. La maladie coeliaque.
  8. Des calculs biliaires.
  9. Des Hémorroïdes.

Quels sont les facteurs de risques pouvant amener à faire un bilan gastro-intestinal ?

  1. Le tabagisme.
  2. La consommation élevée d’alcool.
  3. L’âge associé à certains cancers comme celui de l’intestin grêle.
  4. Une alimentation trop riche en matières grasses.

Pourquoi faire un bilan gastro-intestinal ?

Il est important de dépister et de soigner au plus vite les maladies digestives. Si le patient a des antécédents familiaux, il doit être encore plus sensibilisé et doit se faire suivre régulièrement, notamment au-delà de 50 ans.

Les examens complémentaires au bilan gastro-intestinal

Outre l’examen clinique, le praticien peut être amené à faire pratiquer une échographie abdominale ou des endoscopies digestives de l’oesophage, de l’estomac, du duodénum, de l’intestin grêle ou du colon.

Il peut également pratiquer un examen proctologique comprenant un toucher rectal.

Le toucher rectal pour les hommes après 50 ans permet de vérifier l’absence d’anomalies à la prostate ou au rectum. Le cancer du colon passé 55 ans reste une menace qui doit amener à faire des bilans de santé régulièrement.

Source : Le Manuel MSD ; le recruteur médical

En savoir plus :

2 Commentaires

  1. Bonjour,merci pour cet article.
    Je crois que dans la liste des causes de problèmes vous pouvez aussi mentionner les parasites intestinaux qui ne sont pas si rares.
    Bien cdt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici