Fracture du massif facial : du nez et du plancher de l’orbite

0
698
Fracture du massif facial

La fracture du massif facial : des os propres du nez

Elle intervient lors d’un choc direct sur le nez, c’est lié au système osseux.

Il faudra toujours faire une radiographie avant et après l’intervention chirurgicale. C’est une obligation médico-légal. 

Clinique

Le patient va sentir une sensation de craquement, avec une douleur pouvant entrainer parfois un malaise.

Le patient se présente alors avec un saignement du nez qu’on appelle épistaxis. Cela indique le caractère ouvert des lésions dans les fosses nasales.

A l’inspection on retrouve ainsi :

  • Des rougeurs de type « ecchymoses » de chaque côté du nez.
  • Une déformation de la pyramide nasale, un oedème post-traumatique.
  • Une obstruction nasale est souvent observée par le patient.

Les complications des os propres du nez

Les saignements du nez (épistaxis) sont parfois sévères.

Tardivement, les séquelles morphologiques sont souvent présentes :

  • Les déformations séquellaires peuvent être minimisées mais non totalement prévenues par la réduction et contention des fractures.
  • Des séquelles fonctionnelles respiratoires sont également à noter. En effet, la déviation de l’arrête nasale ou la perforation de la cloison cartilagineuse entraine des gênes respiratoires à long terme chez le patient.

La fracture du massif facial : isolée du plancher de l’orbite

La clinique

La fracture isolée du plancher de l’orbite intervient souvent lors d’un choc direct, dans le sens antéropostérieur sur le globe oculaire. La pression sur le globe entraine alors une hyperpression intra-orbitaire et va produire un fracture de manière indirect.

Anatomiquement le plancher correspond à la paroi la plus vulnérable par sa très faible épaisseur. La paroi médiale peut aussi être atteinte. Un examen ophtalmologique et un scanner sont impératifs.

Il existe 2 types de fracture du plancher de l’orbite:

  • Blow out : fracture largement ouverte dans le sinus maxillaire. Elle peut ainsi entrainer avec plusieurs fragments une « une fracture comminutive ».
  •  Fracture en trappe : le trait de fracture se trouve dans le plan sagittal. L’examen clinique met donc en évidence un flou visuel qu’on appelle « diplopie ». 

Traitement d’une fracture du plancher de l’orbite

Il faut soigner l’épistaxis systématiquement. Une antibioprophylaxie est systématique.

Le traitement anti-œdème se fait par les corticoïdes.

Le patient doit alors être revu en consultation à 72H, après fonte de l’oedème pour poser l’indication chirurgie.

En cas de fracture déplacée, il y aura une réduction du fragment déplacé.

Des contentions externes par plâtre et un méchage seront réalisés durant 8-10 jours. De plus, en cas d’hématome de cloison, une évacuation d’urgence est nécessaire

En savoir plus :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici