Nutrition : êtes-vous accro au gras ?

0
10001
Nutrition : êtes-vous accro au gras ?
Les aliments gras comme le fromage ou la charcuterie sont addictifs. © Adobe Stock

Diminuer les matières grasses dans son alimentation ? Plus facile à dire qu’à faire. Car les matières grasses sont aussi cachées dans de nombreux aliments. A quel point êtes-vous accro aux aliments gras ? Faites notre test.

Quelles charcuteries sont les plus grasses ?

Les matières grasses (MG) ou lipides, sont nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. En revanche, trop de matières grasses est néfaste, comme tous les excès.
Certaines charcuteries contiennent ainsi jusqu’à 40 % de matières grasses : chorizo, rillettes pur porc ou salami. Les charcuteries dites maigres, (moins de 10 % de MG) sont : le jambon blanc, le filet de bacon ou le jambonneau.

Les fromages riches en MG

Les fromages sont aussi riches en lipides, jusqu’à 30 %. c’est le cas des fromages à pâte pressée cuite : emmental, parmesan, comté, édam… Autre cache du gras : les plats préparés. Vérifiez la teneur en lipides de certains plats industriels. Certaines applications comme Yuka vous aident à comprendre l’étiquette et les valeurs nutritionnelles du produit.

Les pâtes feuilletées, brisées ou sablées industrielles sont aussi riches en matières grasses. Si vous n’avez pas le temps de la faire maison, optez pour celle brisée, la moins beurrée des trois.

Etes-vous dépendant de la nourriture ?

Ce petit test est basé sur l’échelle de l’addiction à la nourriture de l’université de Yale. Retrouvez le test complet (en anglais) ici.

  • Quand je commence à manger certains aliments, je finis par en manger davantage que prévu.
  • Je continue à manger certains aliments bien que je n’aie plus faim
  • Je me sens fatigué après avoir trop mangé.
  • Je me retrouve à manger certains aliments tout au long de la journée (même en petites quantités)
  • Quand certains aliments ne sont pas disponibles, je sors pour les acheter.
  • J’ai essayé d’arrêter un certain type d’aliments plusieurs fois dans l’année.
  • Parfois, j’évite certaines situations sociales ou professionnelles durant lesquelles certains aliments sont disponibles car je crains de trop en manger.

Si vous avez répondu par l’affirmative à la majorité des affirmations, vous risquez d’être accro à la nourriture. Consultez votre médecin traitant, un nutritionniste ou un diététicien pour faire le point sur vos habitudes alimentaires.

Source : The Yale Food Addiction Scale (YFAS)

En savoir plus :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici