Covid-19 : un nouveau variant détecté en Bretagne

7
26838
Covid-19 : un nouveau variant détecté en Bretagne
Les autorités sanitaires surveillent de près un nouveau variant breton. © Adobe Stock

La direction générale de la santé a détecté, en Bretagne, un nouveau variant du SARS-CoV2. Il fait partie, pour le moment, des milliers de variants qui apparaissent naturellement. Il a été classé  dans la catégorie « à suivre » par les autorités sanitaires françaises. Que sait-on sur cette mutation bretonne ?

Tout commence par un cluster

Plusieurs malades, «rattachés à un cluster», présentaient les symptômes du Covid mais leurs tests PCR étaient négatifs. Le cluster en question est le centre hospitalier de Lannion. Le 13 mars dernier, 79 cas y ont été identifiés. Leurs analyses sont envoyées à l’Institut Pasteur. Celui-ci met «en évidence un nouveau variant (…) porteur de neuf mutations», précise la direction générale de la santé (DGS).

Trop tôt pour connaître l’avenir du variant breton

«Les premières analyses de ce nouveau variant ne permettent de conclure ni à une gravité ni à une transmissibilité accrues par rapport au virus historique», soulignait la DGS lundi soir. L’apparition de variants du virus est un processus naturel. Comme tous les virus, le Coronavirus acquiert des mutations au fil du temps afin d’assurer sa survie.

Les 3 variants les plus dangereux

Actuellement les trois variants les plus dangereux sont le variant britannique, celui sud-africain et celui brésilien. D’autres variants, comme celui breton, sont identifiés et circulent dans le monde. Ils sont surveillé de près par les scientifiques. Ils étudient leurs caractéristiques génétiques ainsi que leur propagation : si elle reste limitée ou non.

En savoir plus :

7 Commentaires

  1. 1) Personne ne semble s’étonner de ces mutations multiples et rapides qui constituent tout de même une nouveauté dans le paysage…
    2) les tests PCR ne seraient ils donc pas aussi fiables que cela ?

  2. ils en on pas marre de mentir tout le temps les vaccins qui tue et paralyse les gents tout ca car on ne veux pas soigner les gens avec les bons remèdes on les interdit pour faire gagner des sous au copains des labos en échange de pots de vin ils sont propre nos politiques

  3. Si le test PCR ne détecte pas ce nouveau variant, alors les vaccins actuels ne seront d’aucune efficacité sur ce nouveau variant.

  4. Bernard, que de bêtises !!! Vouloir mélanger la médecine et la politique … mais ou allez- vous ? vous êtes vous aussi un millionième médecins … parce que en ce moment ils foisonnent…vous pensez qu’on peut découvrir vaccin et médicaments sur une maladie nouvelle en 1 an !!!! mais on voit que vous n’êtes pas dans le milieu médical . On rigole des gens comme vous qui croyez tout savoir . on vous appelle les » y’a qu’à … » faites 15 ans d’études médicales après on en reparlera

  5. Si des « milliers » (???) de variants apparaissent naturellement alors pourquoi mettre celui là en exergue ? Un futur « cluster » ? comme celui dont la propagande nous a parlé à l’occasion d’un cas déclaré positif dans une école et sous titré futur cluster par la propagande. Evidemment trois jours après « on » n’en parlait plus. La désinformation active appliquée par le pouvoir devient telle que toutes les énormités lui sont permises. Tout va bien continuons et allons dormir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici