Adenome hypophysaire

0
1017
Adenome Hypophysaire : Cushing
Cushing syndrome signs and symprtoms. Illustration of the obese man with cushing disease

Définition de l’Adénome hypophysaire

L’adénome hypophysaire est une tumeur bénigne qui se développe au niveau de l’hypophyse liée à l’endocrinologie
En progressant il va ainsi entrainer plusieurs dérèglements hormonaux :

  • L’hyperprolactinémie ;
  • l’acromégalie secondaire à une hypersécrétion d’hormone de croissance;
  • L’hypercorticisme (syndrome de Cushing)

Clinique de l’acromégalie

L’hypersécrétion va aussi entrainer un Syndrome dysmorphique.


Lors de l’examen clinique, on retrouve :

  • Des extrémités élargies, le patient s’en plaindra en disant qu’il doit faire élargir ses bagues, changer de pointure.
  • Le visage est caractéristique: 
    • le nez élargi, épaissi
    • les pommettes saillantes, front bombé, lèvres épaisses, aussi des rides marquées

La transformation est donc lente, insidieuse sur plusieurs années. En effet, avec le temps, les déformations peuvent toucher le reste du squelette: cyphose dorsale, sternum projeté en avant.

Des signes fonctionnels et généraux sont à noter :

  • sueurs malodorantes
  • céphalées: que l’adénome soit ainsi volumineux ou pas
  • Des paresthésies des mains, voire un authentique syndrome du canal carpien
  • Douleurs articulaires
  • asthénie fréquente,
  • Hypertension artérielle
  • ronflements

Les complications sont multiples :

  • hypertrophie myocardique puis insuffisance cardiaque congestive. Cette complication constitue donc la 1ère cause de mortalité,
  • arthropathie acromégalique périphérique. Elle touche aussi les grosses articulations: genoux, mains, poignets, hanche,
  • le diabète ou l’intolérance au glucose,
  • le syndrome d’apnée du sommeil,
  • le Goitre,
  • les polypes coliques.

L’adénome hypophysaire peut également mimer un Syndrome tumoral hypophysaire avec des troubles visuels, des céphalées,

Clinique du syndrome de Cushing

Les signes spécifiques de Adénome hypophysaire  :

  • Une amyotrophie prédominante sur les ceintures et l’abdomen. Une fatigabilité à la marche, une atrophie cutanée et aussi sous cutanée,
  • Une lenteur à la cicatrisation,
  • Une peau (mains) amincie,
  • Des ecchymoses aux moindre choc,
  • Des vergetures larges supérieure à 1cm, pourpres, orientées horizontalement sur les flancs et racine des membres ou disposition de la région mammaire et péri-ombilicale
  • Le visage est souvent érythrosique, congestif et présente ainsi des télangiectasies.

Le patient peut présenter une prise pondérale modérée: 10 kg. Un visage arrondi, bouffi , un comblement des creux sus claviculaires avec un aspect en bosse de bison .
Les complications du syndrome de Cushing peuvent ainsi donner des cancers, des infections, une maladie thrombo-embolique et des atteintes cardiovasculaires.

Adénome hypophysaire : Clinique de l’hyperprolactinémie 

Chez la femme :

  • Galactorrhée,
  • Perturbations du cycle menstruel ou infertilité.  C’est donc le signe le plus fréquent > 90% des femmes
  • L’aménorrhée,
  • L’irrégularités menstruelles,
  • La baisse de la libido, dyspareunie sur sécheresse vaginale,
  • L’infertilité.

Chez l’homme :

  • Une galactorrhée ou gynécomastie est rare mais peut être retrouver.
  • Les troubles sexuels: la baisse de la libido, voire troubles de l’érection, donc souvent négligé par le patient.
  • Le dosage prolactine devant hypogonadisme est ainsi systématique.

A long terme est dans les deux sexes : on a une déminéralisation osseuse et risque d’ostéoporose 

Traitement de l’Adénome Hypophysaire

Le traitement spécifique de l’adénome reste donc la chirurgie invasive.

Aussi, le retrait de la tumeur bénigne va rééquilibrer le jeu hormonal du corps.

Je veux en savoir plus :

? Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici