Fracture du col fémoral

0
Fracture du col fémoral

Anatomie et physiopathologie

La fracture du col fémoral, en orthopédie est aussi appelée la fracture cervicale du fémur.

Le col du fémur reste une région unissant la tête fémorale et massif trochantérien : la vascularisation de la tête fémorale demeure réalisée par les vaisseaux circonflexes antérieure et postérieure.

Le déplacement d’une fracture cervicale peut ainsi compromettre la vascularisation de la tête en comprimant ou déchirant.

La conduite à tenir immédiate avant la radio

  • Soulagement de la douleur : immobilisation temporaire (matelas gonflable, rotation neutre), antalgiques de niveau IV, 
  • Mise en traction de la jambe avec immobilisation.

En fonction de l’état cutané, le traitement chirurgical doit être élaboré en urgence.

La chirurgie sera différée à 48h chez le sujet âgé alors que chez le sujet jeune, Il va s’agir d’une urgence absolue pour essayer de sauver le col.

Les causes d’une fracture du col fémoral

– Fragilité osseuse: âge, ostéoporose

– Traumatisme de basse énergie lors d’une chute de sa hauteur

– Traumatisme de haute énergie chez le jeune

– Les fractures pathologiques. Il s’agit surtout de tumeur osseuse.

Déplacement

Le déplacement de la fracture du col fémoral est dû aux muscles péri-articulaires, insérés sur des fragments fracturaires. Les muscles sont donc tellement puissants qu’ils vont tirer le fragment osseux fracturé et entrainer un déplacement de la fracture.

Le diagnostic d’une fracture du col fémoral

D’abord une radio du bassin de face. Puis une radio de la hanche traumatisée de face

Imagerie : le scanner peut être utilisé en cas de doute sur le diagnostic.

Fracture du col fémoral : Squelette fémur

Complications d’une fracture du col du fémur

Complications locales :

  • Absence de consolidation. Ainsi, après 6 mois sans cicatrisation totale on parle de pseudarthrose.
  • Ostéonécrose post-traumatique lié au déplacement de la fracture.
  • Le patient va ressentir des douleurs inguinales.

Complications des prothèses :

  • Infection de prothèse. Ces infections ont un pronostic péjoratif car elles sont très difficiles à traiter.
  • Cal (cicatrice osseuse) vicieux correspondant à une mauvaise cicatrisation.

Tardives

Une surmortalité reste relevée car la fracture du col du fémur entraine une perte d’autonomie

Clinique

  • Douleur inguinale, fessière ou trochantérienne (sur la partie latérale).
  • Impossibilité de mobiliser la hanche lors de la marche.
  • Déformation classique lors de l’inspection : La jambe se présente en rotation externe, adduction, raccourcissement.

L’objectif de traitement pour le sujet jeune est donc une prise en charge en urgence pour permettre une consolidation de fracture en évitant la nécrose, pour retarder l’indication de la pose de prothèse qu’on appelle arthroplastie.

Chez le sujet âgé, il s’agit alors d’un pronostic vital.

Il faut alors permettre la déambulation du patient le plus rapidement possible

Le patient sera donc pris en charge dans les 48h.

L’objectif reste la prévention des comorbidités

Indications thérapeutiques

Peu de place pour le traitement orthopédique car cela entraine un alitement prolongé, pouvant entrainer des complications de décubitus.

En savoir plus :

? Cette fiche ne dispense pas d’une consultation médicale ?

Article précédent Arthroplastie
Article suivant Fracture du coude

Aucun article à afficher

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Veuillez saisir votre nom ici